Select Page

« À couteaux tirés » Olen Steinhauer : Un huis-clos le temps d’un dîner à l’ambiance bien pesante…

« À couteaux tirés » Olen Steinhauer : Un huis-clos le temps d’un dîner à l’ambiance bien pesante…

« À couteaux tirés », de Olen Steinhauer – Aux Presses de la Cité, collection Sang d’Encre, un huis-clos le temps d’un dîner à l’ambiance bien pesante…

« C, Figure-toi que je serai dans ton secteur d’ici une quinzaine de jours. Un séminaire à Santa Cruz. Je n’ai rien de prévu le 16 octobre, un mardi, et j’aimerais beaucoup t’inviter à dîner. Choisis le restaurant, j’enverrai la facture au gouvernement. Je t’embrasse, H »

Henry se rend en Californie et revoit à cette occasion Celia, son ancienne maîtresse. Tous deux ont été agents secrets à Vienne, et ne se sont pas revus depuis l’attentat qui s’y est produit, cinq ans auparavant. Une histoire banale entre un homme et une femme ? Hum… pas tout à fait… Elle, a depuis quitté la CIA et fondé une famille. Celia est aujourd’hui une femme différente. Pourtant elle accepte de revoir son ancien amoureux : « Je suis assise en face du meilleur amant que j’aie jamais eu et nous discutons de choses qui n’existent plus pour moi. C’est un peu comme si je parlais de mes rêves. » Henry en fait à jamais partie. Malgré les sentiments qu’il éprouve toujours pour Celia, ce soir lui est en mission. « Je pense à ce que je m’apprête à lui faire, et je me demande si je serai capable de vivre avec ce poids sur les épaules. » Car il doit l’interroger, découvrir ce qu’elle sait sur cette terrible journée où tout a basculé et qui a coûté la vie à cent vingt personnes. Un huis clos époustouflant vous attend dans A couteaux tirés, où ce qui paraît au premier abord être un simple dîner de retrouvailles, évolue en habile joute verbale, chacun jonglant entre discussion personnelle et professionnelle, poussant l’autre dans ses retranchements pour sauver sa peau… Une plongée magistrale dans les coulisses de l’espionnage et de l’antiterrorisme.

Oubliez les romans d’espionnage où les personnages sont en perpétuelle action. Dans A couteaux tirés, vous resterez à table, avec ce couple, à part quelques flash-back, à les regarder discuter, plaisanter, s’interroger, se manipuler, dans un jeu de ping-pong verbal où l’un des deux aime encore l’autre, a peut-être commis une erreur, s’apprête à trahir tout en essayant de sauver sa peau. A-t-elle véritablement changé et a-t-elle baissé sa garde, ou bien joue-t-elle un double jeu comme Henry ? Les espions sont, comme vous le savez, les meilleurs comédiens du monde, et ils travaillent sans filet. Une simple erreur et leur vie est stoppée net !…

La CIA ne tolère pas l’erreur.

Mais est-ce vraiment l’agence qui a commandé cette enquête ? « Cette spirale infernale du pouvoir ne risque-t-elle pas de nous jouer des tours ? », s’interroge Henry ?

C’est à l’occasion d’une adaptation télévisuelle mettant en scène le regretté Alan Rickman et Emma Thompson que Olen Steinhauer a eu l’idée de ce roman d’espionnage. Un tout petit mot (en allemand) siffle la fin de match, et instille le doute en ouvrant une porte dérobée… Vous verrez, les dernières lignes sont top, du même ‘taupe’ que la couleur de la couverture, la couleur préférée des espions !

« C’est à la fois une joute oratoire et une plongée dans un univers de manipulations entre la poire et le fromage. » LIRE

« Olen Steinhauer est le digne héritier de John Le Carré. »Daily Mail

« Un tour de force splendide. »The Washington Post

À couteaux tirés

Jetez-vous dans A couteaux tirés si vous êtes curieux d’explorer les coulisses des services secrets et de la lutte antiterroriste…

Acheter ce livre

Amazon

Acheter ce livre

Itunes

Christine Larrouy

Gérante de société de consulting, directrice de projets éditoriaux et événementiels dans le monde de l’art, de la culture et de l’économie, sculptrice. Aborde l’actualité du livre dans un choix de partage du point de vue subjectif que lui suggère le livre. Christine Larrouy, directrice de projets éditoriaux dans le monde de l’art, de la culture et de l’économie, sculptrice.