Select Page

« Agent secret » de Jean-Marc Gadoullet et Mathieu Pelloli chez Robert Laffont (2016)

Jean-Marc Gadoullet a appartenu pendant quinze ans – une longévité exceptionnelle – au 11e Choc, une unité d’élite du service Action de la DGSE. C’est l’un des meilleurs agents secrets français. Deux présidents de la République ont épinglé sur son uniforme les plus hautes distinctions, la Croix de guerre et la Légion d’honneur.

Assistance à des chefs rebelles, contre-terrorisme, infiltration secrète, empêchement d’un coup d’État, diplomatie parallèle… Ce livre dévoile la vie de l’un des meilleurs agents secrets français.

Comment intègre-t-on le Bureau des légendes ? Comment jongle-t-on entre plusieurs identités fictives ? Et comment part-on en mission sans jamais savoir pour combien de temps et sans pouvoir donner de nouvelles à sa famille ? Pourquoi accepte-t-on de risquer sa peau pour la France ?

Vous aimez James Bond ou Hubert Bonisseur de la Barth ? Alors allez-y, Agent secret est LE booquin qu’il vous faut ! Jean-Marc Gadoullet vous raconte sa vie d’espion, et croyez-moi, Sean Connery ou Pierce Brosnan risquent désormais de faire pâle figure à côté de lui ! Rendez-vous compte, pénétrer dans les coulisses du plus confidentiel des métiers…

203-a2©LP/PhilippeLavieille

Voici le témoignage unique d’un véritable héros qui, dans une seconde vie, de 2010 à 2013, a été l’artisan discret de la libération des sept otages d’Areva et de Vinci retenus au Mali par Abou Zeid, l’émir redouté d’Al-Qaïda au Maghreb islamique. Jean-Marc Gadoullet révèle ici les dessous de cette négociation explosive et dénonce le « business » des otages : « Pour tenir solidement une position, il faut disposer de munitions, d’arguments et d’exemples à développer. Les joutes verbales peuvent même prendre un tour philosophique et opposer le culte du héros au mythe de l’agent inexorablement condamné à servir son pays dans l’ombre. »

Dans Agent secret, bien décidé à laver son honneur, Jean-Marc Gadoullet sort de l’anonymat pour rétablir la vérité, faisant fi de toutes règles de bienséance : « En 2011, j’ai été victime de réseaux qui ont tout fait pour m’empêcher de continuer la libération des otages d’Arlit. Contre toute attente, j’avais réussi fin 2010 à rencontrer Abou Zeid, un des chefs d’Aqmi au Sahel, et à négocier la libération de 3 otages. J’avais quitté la DGSE depuis deux ans et j’étais mandaté par Areva et Vinci, qui employaient les otages. Mais au moment d’entamer les négociations pour les 4 derniers otages, tout a capoté. Et c’est là que j’ai découvert le business des otages. Avec mon action, j’avais certainement gêné des intérêts très établis, liés à la « Françafrique ». J’ai compris que dans ce petit monde fait d’intermédiaires, la vie des otages n’est pas la priorité, mais quels bénéfices pour ces gens cela va générer… »

Et c’est une première !

Assistance à des chefs rebelles, contre-terrorisme, infiltration secrète, empêchement d’un coup d’État, diplomatie parallèle… Ce livre dévoile la vie de l’un des meilleurs agents secrets français.

Acheter ce livre

Amazon

Acheter ce livre

arthur-galvane

 

Arthur Galvane, lecteur résolument éclectique, (romans, essais, guides société). Mon péché mignon ? Les romans historiques, les polars et la psycho…