Select Page

« Anguille sous roche », d’Ali Zamir, aux éditions Le Tripode

« Anguille sous roche », d’Ali Zamir, aux éditions Le Tripode

« Anguille sous roche », d’Ali Zamir, aux éditions Le Tripode

Flash info : Ali Zamir, qui s’était vu refuser son visa, pourra finalement bien prendre l’avion pour la France comme prévu le 3 septembre prochain, et répondre à l’invitation de festivals littéraires, comme les Bibliothèques idéales, à Strasbourg, et les Correspondances de Manosque. Le Ministère de l’Intérieur a expliqué ce mercredi 17 août que l’écrivain comorien avait désormais toutes les autorisations nécessaires. Il aura fallu pour cela la mobilisation de Frédéric Martin, directeur des éditions Le Tripode, et éditeur de ce jeune auteur comorien.

Cela mérite bien que Booquin lui consacre un deuxième article et parle de son dernier roman, Anguille sous roche !

Impossible d’en restituer la première phrase puisque ce roman, à paraître le 1er septembre 2016, n’en contient qu’une seule.

L’unique point final de l’ouvrage est celui qui marque la fin du récit au bout de 320 pages, au cours desquelles une femme, sur le point de se noyer dans l’océan Indien, se remémore son existence. Ses forces l’abandonnent mais sa pensée, tel un animal sur le point de mourir, se cambre : dans un ultime sursaut de vie et de révolte, la naufragée nous entraîne dans le récit de sa vie…

Ce livre est comme son dernier souffle.
 
« En cette rentrée littéraire, cette Anguille électrique est résolument une bonne pêche », écrit Sean James Rose qui signe l’avant-critique de ce premier roman singulier dans le Livres Hebdo du 3 juin. « Le jeune auteur comorien signe un soliloque élégiaque : une unique phrase, véritable houle verbale qui vous emporte dans son flot – et flow, comme dans le rap », explique-t-il.

Roman aussi étourdissant qu’envoûtant, qui n’est pas sans rappeler L’Art de la joie ? de Goliarda Sapienza par la beauté de son héroïne et la force de sa langue, Anguille sous roche est un miracle littéraire : « On entre dans Anguille sous roche comme en eaux troubles. Je l’ai lu debout, gîtant comme un mât dans la houle, ballotté par le flux verbal de la mélopée obsédante et hypnotique d’Anguille, l’héroïne narratrice. Je me suis laissé emporter dans les flots de sa prose organique et vivante, une seule longue phrase rythmée par la nécessité et l’urgence, proche de la tradition orale. Et j’ai glissé sur les lames de sa pensée, avec ses errements, ses certitudes et ses cris de colère. […] Dans cette histoire de jeune fille pas sage, de passage, de traversée et de passeur, la voix ultramarine d’Anguille sous roche ouvre un sillon qui n’est pas près de se refermer. » (Laurent Boscq, critique littéraire et auteur).

anguille sous rocheDéjà sélectionné par plusieurs prix (dont le Prix de Littérature Francophone Senghor 2016, le Prix du Roman Fnac 2016, le Prix du Livre sur la place à Nancy et le prix Hors Concours 2016), Anguille sous roche est présenté par une dépêche de l’AFP du 16 août comme le premier roman « le plus singulier de la rentrée ».

Ali Zamir est né en 1987 à Mutsamudu (Comores). Grâce à l’obtention d’une bourse, il a étudié les lettres modernes à l’Université du Caire (Egypte), où il obtient un master en 2010. C’est en exil dans cette ville qu’il conçoit, entre 2009 et 2010, la première version de son roman Anguille sous roche. Il est retourné vivre à Mutsamudu en 2001 et occupe depuis 2014 la fonction de directeur de la Culture et des Affaires associatives de l’île autonome d’Anjouan.

Anguille sous roche, écrit en une unique phrase, véritable houle verbale qui vous emporte dans son flot…

Acheter ce livre

Amazon

Acheter ce livre

Christine Larrouy

Gérante de société de consulting, directrice de projets éditoriaux et événementiels dans le monde de l’art, de la culture et de l’économie, sculptrice. Aborde l’actualité du livre dans un choix de partage du point de vue subjectif que lui suggère le livre. Christine Larrouy, directrice de projets éditoriaux dans le monde de l’art, de la culture et de l’économie, sculptrice.