Select Page

Astrid Eliard reçoit le Prix Marcel Pagnol 2016

Astrid Eliard reçoit le Prix Marcel Pagnol 2016

Le Prix Marcel Pagnol a été décerné, lundi 27 juin, à Astrid Eliard pour Danser, paru au Mercure de France en février dernier.

Le Prix Marcel Pagnol, doté de 3000 euros par Marcel Pagnol Communication et la Compagnie Méditerranéenne de films, a été créé en 2000 à Aubagne par Floryse Grimaud, en même temps que le festival Terres d’enfance.

Depuis 16 ans le jury récompense un ouvrage sur le thème du souvenir d’enfance. Cette année en compétition pour ce prix, les auteurs étaient :

Isabelle Spaak, Une allure folle, (Les Equateurs),

Luc Baba, Elephant Island, (Belfond),

Dominique Sampiero, Le sentiment de l’inachevé, (Gallimard),

Claude Gutman, Le cosaque de la rue Garibaldi, (Gallimard),

Isabelle Jean-Marc Parisis,  A côté, jamais avec, (JC Lattès)

François-Guillaume Lorrain, Vends maison de famille, (Flammarion).

Son jury, présidé par Jacqueline Pagnol et Daniel Picouly, est composé de Azouz Begag, Guy Goffette, Dominique Guiou, Karin Hann, Xavier Houssin, Stéphanie Janicot, Nicolas Pagnol, Claude Pujade-Renaud et Floryse Grimaud.

L’année dernière c’est Gilles Leroy qui avait été récompensé pour Le monde selon Billy Boy, au Mercure de France.

Danser d’Astrid Eliard est paru en février dernier, c’est son troisième romain :

«  Chine, Delphine et Stéphane ont une passion commune : la danse. Sans elle, ils ne se seraient sans doute jamais rencontrés. Milieux sociaux, origines géographiques, motivations, histoires familiales, tout les opposait. A l’Ecole de danse de l’opéra, ils vont cohabiter, se détester, se jauger, s’aider… La danse est exigeante. Chine, Delphine et Stéphane iront-ils au bout de leurs rêves ? Avec beaucoup d’humour et de tendresse, Astrid Éliard nous entraîne dans le monde des petits rats de l’Opéra, un monde à part, où l’on vit en musique, en tutu et chignon pour les filles, en collant pour les garçons. Mais derrière cet uniforme, on découvre des adolescents comme les autres, préoccupés par les questions de leur âge et de leur époque. Leurs corps sont en train de devenir des objets de désir. Il leur faudra donc vivre ce changement, assumer le trouble des premiers émois amoureux, et concilier l’idéal de perfection avec la trivialité du réel… »

 

Le Prix Marcel Pagnol a été décerné, lundi 27 juin, à Astrid Eliard pour Danser, paru au Mercure de France en février dernier.

Acheter ce livre

Amazon

Acheter ce livre

Itunes

Emilie Bétaillouloux

emilie-betaillouloux