Select Page

« Le bal mécanique », de Yannick Grannec

« Le bal mécanique », de Yannick Grannec

« Le bal mécanique », de Yannick Grannec aux éditions Anne Carrière (Sélection FNAC 2016)

Un booquin dont chaque chapitre porte le nom d’un tableau d’art moderne…

Un soir de 1929, la prestigieuse école du Bahaus, à Dessau, donne un bal costumé. C’est avant que les nazis ne dévorent l’Europe, en un temps où l’on pouvait encore croire au progrès, à l’Art et au sens de l’Histoire. Pendant ce bal, une jeune femme, Magda, a dansé, bu et aimé.

Mais pour l’instant oublions et revenons à notre époque. Nous voici à Chicago, avec Josh et sa femme Vickie. A la tête de la production d’une émission de téléréalité, ils déballent aux yeux de leur public leur propre thérapie familiale en lien avec le réaménagement de leur logement, ce qui leur vaut un gros succès. Josh a des rapports compliqués avec son père, Carl, un artiste peintre de talent mais alcoolique, ravagé par la guerre de Corée et par son exil.

Alors que Josh est sur le point de devenir père lui-même, Carl se suicide. Commence alors pour Josh une enquête sur le passé de son père. Celle-ci le ramène en 1934, au moment où Hitler accède au pouvoir. A cette triste époque, quand on a le malheur d’être juif, la vie devient difficile en Allemagne. Heinrich Franz Theodor Grenzberg, né en 1879 à Munich (Allemagne), et Karoline Mathilde Grenzberg née Borstelmann en 1890, à Berne (Suisse), ont eu un fils, né en 1929, un enfant de l’amour. A l’approche du danger nazi, Heinrich et Karoline décident de confier leur petit Carl à des amis, les Schorsmann, en partance pour les Etats Unis, avec l’intention de le rejoindre ultérieurement…

C’est ainsi que Josh se lance sur les traces de son grand-père, Théo l’avant-gardiste, amoureux des arts, véritable découvreur de talents. Il est marchand d’art dans les années 20 et à ce titre fréquente Paul Klee, Vassily Kandinsky ou Otto Dix. C’est la grande époque de l’école du Bauhaus, véritable incubateur de l’art moderne. Magda, la fille de Theo, a grandi dans cet environnement, et veut à son tour intégrer le Bauhaus.

Bienvenue dans cette institution dont le nom est synonyme de modernité, voire de décadence.

©evous.fr

©evous.fr

A la mort de Carl, un portrait de Théo Grentzberg par Otto Dix est découvert parmi les centaines d’œuvres d’art spoliée par le IIIe Reich et cachées par Cornelius Gullit. Théo, le père de Carl…

L’enquête en vue de la restitution du tableau à ses héritiers met à jour des zones d’ombre dans la généalogie de Carl… et donc de Josh. Il semble que Magda Grentzberg, la sœur présumée de Carl, est en réalité sa mère.

©Mark-Rothko.com

©Mark-Rothko.com

Quel rapport avec Gropius, Klee, Rothko, Kandinsky, Scriabine, l’obsession de la résilience et Ikea ?
Un siècle, une famille, l’Art et le temps. Vous êtes invités au Bal mécanique !

©evous.fr

©vassilykankinsky.free.fr

Ce booquin vous offrira une lecture d’une rare richesse, recréant le lien qui mène de Théo à Josh, passant d’une époque à l’autre, avec l’Art dans le premier rôle. Yannick Grannec vous parle d’artistes qui s’expriment génération après génération. Une folle ambition… Mais quelle réussite !

Le bal mécanique vous embarque, avec l’histoire de cette école d’art au destin tourmenté, dans un périple à travers le vingtième siècle sur les traces de précurseurs, libres penseurs, éperdument tournés vers l’avenir. C’est le récit de la dette notre génération à ceux qui ont bravé le chaos et les totalitarismes pour faire triompher la liberté d’expression et la créativité.

Un roman particulièrement intelligent qui nous en apprend autant qu’un cours d’histoire de l’art.
Sans compter que vous connaîtrez enfin l’origine de vos meubles du géant suédois IKEA, vous savez, ceux que vous avez eu de peine à monter…

Yannick Grannec est designer industriel de formation, graphiste de métier et passionnée de mathématiques. Son premier roman La Déesse des petites victoires a reçu le Prix des libraires 2013 et le Prix Fondation Pierre Prince de Monaco. Le bal mécanique est son second roman.

 

Ce booquin vous offrira une lecture d’une rare richesse, recréant le lien qui mène de Théo à Josh, passant d’une époque à l’autre, avec l’Art dans le premier rôle. Yannick Grannec vous parle d’artistes qui s’expriment génération après génération. Une folle ambition … Mais quelle réussite !

Acheter ce livre

Amazon

Acheter ce livre

Christine Larrouy

Christine Larrouy 

Directrice de projets éditoriaux dans le monde de l’art, de la culture et de l’économie, sculptrice.