Select Page

Chère Ijeawele, ou un manifeste pour une éducation féministe de Chimamanda Ngozi Adichie (Hors série Littérature, Gallimard 02-03-2017)

Chère Ijeawele, ou un manifeste pour une éducation féministe de Chimamanda Ngozi Adichie (Hors série Littérature, Gallimard 02-03-2017)

Par l’auteure du « Meilleur premier livre du prix littéraire Commonwealth Writers’ Prize  »  en2005.

[Dear Ijeawele, or a Feminist Manifesto in Fifteen Suggestions]

Trad. de l’anglais (Nigeria) par Marguerite Capelle

 «Je suis convaincue de l’urgence morale qu’il y a à nous atteler à imaginer ensemble une éducation différente pour nos enfants, pour tenter de créer un monde plus juste à l’égard des femmes et des hommes.»

À une amie qui lui demande quelques conseils pour élever selon les règles de l’art du féminisme la petite fille qu’elle vient de mettre au monde, Chimamanda Ngozi Adichie répond sous la forme d’une missive enjouée, non dénuée d’ironie, qui prend vite la tournure d’un manifeste.

L’écrivain nigériane examine les situations concrètes qui se présentent aux parents d’une petite fille et explique comment déjouer les pièges que nous tend le sexisme, à travers des exemples tirés de sa propre expérience.

Cette lettre manifeste s’adresse à tous : aux hommes comme aux femmes, aux parents en devenir, à l’enfant qui subsiste en nous et qui s’interroge sur l’éducation qu’il a reçue.

Chacun y trouvera les clés d’une ligne de conduite féministe, qui consiste à croire en la pleine égalité des sexes et à l’encourager.

288 - iPour celles et ceux qui avait aimé L’hibiscus pourpre [Purple Hibiscus] (Collection Folio, Gallimard 15-04-2016) :

«À la maison la débâcle a commencé lorsque Jaja, mon frère, n’est pas allé communier et que Papa a lancé son gros missel en travers de la pièce et cassé les figurines des étagères en verre.»

Kambili vit dans une famille nigériane aisée avec son frère aîné Jaja. Leur père est un catholique fondamentaliste, très respecté par la communauté d’Enugu. Mais lorsqu’un coup d’État contraint Kambili et Jaja à trouver refuge chez Tatie Ifeoma, ils découvrent un foyer bruyant et plein de vie et leurs illusions sur l’autorité religieuse et paternelle tombent.

Commence alors un douloureux combat pour s’affranchir du passé.

288 - aPhoto Catherine Hélie © Éditions Gallimard

Chimamanda Ngozi Adichie, née le 15 septembre 1977 (39 ans), est une écrivaine nigériane. À l’âge de 19 ans, elle quitte le Nigeria pour les États-Unis. Elle poursuit des études en communication et en sciences politiques. En 2001, elle y obtient son diplôme universitaire avec la mention honorifique summa cum laude. Elle achève ensuite un master en création littéraire à l’université Johns-Hopkins de Baltimore en 2003. Elle obtient un M.A. (maîtrise ès arts) d’Études africaines à l’université Yale en 2008.

Son premier roman, L’Hibiscus pourpre (Purple Hibiscus), publié en 2003 et loué par la critique, est proclamé Meilleur premier livre du prix littéraire Commonwealth Writers’ Prize en 2005.

« Je suis convaincue de l’urgence morale qu’il y a à nous atteler à imaginer ensemble une éducation différente pour nos enfants, pour tenter de créer un monde plus juste à l’égard des femmes et des hommes. »

Acheter ce livre

Amazon

Acheter ce livre

Christine Larrouy

Christine Larrouy 

Directrice de projets éditoriaux dans le monde de l’art, de la culture et de l’économie, sculptrice.