Select Page

« Une comédie des erreurs » de Nell Zink, au Seuil – Sélection Médicis 2016

« Une comédie des erreurs » de Nell Zink, au Seuil – Sélection Médicis 2016

Le roman de l’ambivalence et de l’identité raciales et sexuelles

Dans une petite université de la Virginie, Peggy, jeune étudiante lesbienne idéaliste, tombe amoureuse de son professeur de poésie, réputé pour ses frasques homosexuelles. Improbable mais pas impossible − nous sommes au milieu des années 1960…

S’ensuivent quelques nuits d’amour torrides, une grossesse non désirée, un mariage à la va-vite (eh oui, gare au « qu’en dira-t-on » !), un deuxième enfant et un ressentiment qui tourne à la haine mutuelle.

Car l’influence malsaine et autocratique de Lee sur celle qui fut son étudiante ne peut que pousser cette féministe déterminée à se révolter. Alors Peggy plaque mari et fils pour disparaître avec sa fille de trois ans dans une cambrousse du sud des États-Unis.

Elles squattent une bicoque délabrée et parviennent à vivoter. Pour échapper aux recherches de Lee, et par un habile tour de passe-passe administratif, Peggy et Mireille usurpent l’identité d’une femme noire et de sa fille. Impossible direz-vous ! Eh bien au regard de l’état civil américain, rien n’est plus trompeur que l’apparence. Aux USA, pour peu qu’une goutte de sang noir coule dans vos veines et vous êtes noir ! Et la petite fille, bien que blonde, ne remet pas en question son identité, pas plus que la société dans laquelle elle évolue avec sa mère, et ou pourtant le racisme n’est qu’à peine dissimulé. Mais qu’importe, cette peau réputée noire offre à Peggy la couverture idéale. Les conséquences du départ de la jeune femme ne tardent pas à se manifester : son fils tente de s’en sortir malgré l’absence de sa mère et la vie de débauche de son père ; et la petite Mireille, qui n’a aucun souvenir, demeure persuadée qu’elle est une jeune fille de couleur. Mais échappe-t-on jamais à ses origines ? Les hasards du destin finiront par rapprocher les membres de cette famille ô combien dysfonctionnelle et atypique, pour le meilleur et pour le pire.

Roman de l’ambivalence et de l’identité autant raciale que sexuelle, Une comédie des erreurs est un texte en roue libre où Nell Zink s’en donne à cœur joie. Bourré d’humour vachard, servi par une plume brillante, ce booquin se dévore avec un bonheur évident. Allez-y, et régalez-vous de cette accumulation burlesque de situations toutes plus invraisemblables les unes que les autres ! L’histoire vous paraitra sans doute absurde, mais l’auteure en garde d’un bout à l’autre la parfaite maitrise.

179-2

©TheGardian.com

Une comédie des erreurs est le premier roman de Nell Zink traduit en français. Il parvient, sous une apparente légèreté et en à peine 300 pages, à aborder de nombreuses problématiques de la société contemporaine.

Nell Zink, née en 1964 en Californie, est une écrivaine américaine. Elle a grandi en Virginie et vit aujourd’hui près de Berlin. Elle a déjà publié The Wallcreeper, en 2014.

Roman de l’ambivalence et de l’identité autant raciale que sexuelle, Une comédie des erreurs est un texte en roue libre où Nell Zink s’en donne à cœur joie.

Acheter ce livre

Amazon

Acheter ce livre

Christine Larrouy

Christine Larrouy 

Directrice de projets éditoriaux dans le monde de l’art, de la culture et de l’économie, sculptrice.