Select Page

« Demain les chats », de Bernard Werber, chez Albin Michel

« Demain les chats », de Bernard Werber, chez Albin Michel

Pythagore, chat de laboratoire appareillé pour se connecter avec les ordinateurs enseigne à Bastet, jeune chatte Montmartroise, à communiquer avec les humains pour tenter de leur faire prendre conscience de la violence de leur société.

Après la Chatte de Colette, voici les chats de Bernard Werber !

La chatte « bobo » de Montmartre se prénomme Bastet. Elle ne connaît du monde humain que ce qu’elle observe et interprète tant bien que mal au contact de sa maîtresse, qu’elle appelle sa servante. Eh oui, c’est bien connu, votre chien habite chez vous, mais vous habitez chez votre chat !

Un remake des Fourmis, version poilue ? Eh bien détrompez-vous, l’exercice eut été par trop facile ! Demain les chats, c’est du « Werber original ».

Ne vous attendez pas non plus à une énième version des Aristochats, même si l’on pourrait soupçonner l’auteur d’une certaine propension à l’anthropomorphisme. Sans doute le meilleur moyen pour un écrivain de prendre fait et cause pour les animaux non humains. Les éthologues usent de méthode beaucoup plus sérieuses et éprouvées, mais petit à petit ils parviennent à la même conclusion que Bernard Werber ou vous, ou moi, propriétaire d’animaux : les bêtes sont bel et bien des êtres sensibles, intelligents, doués du sens de la relation sociale et aptes à en acquérir les éléments culturels (voir notre article du 25 novembre 2016 : Révolutions animales qui abordent ce sujet sous l’angle strictement scientifique).

Bon, rien d’aussi rigoureux de la part de Bernard Werber : pour lui, le chat pourrait presque être l’avenir de l’homme ! (D’où le titre du roman, nous y voilà : Demain les chats…)

Ceci bien sûr est le point de vue de l’auteur de roman, mais vous êtes certainement d’accord avec moi, vous qui côtoyez au quotidien ces dignes représentants de la gente féline, l’hypothèse ne peut être qu’irrésistible ! Et en tout cas ne nécessite pour nous aucune preuve !

Dans Demain les chats, et par le miracle de la technologie, un chat arrive à comprendre le monde des hommes et à partager son savoir avec ses congénères. Mais le héros de Werber a des idées bien définies, tenez-vous bien : « Je pense qu’aucune espèce animale n’a d’ordres à donner à une autre espèce. La terre appartient de manière équitable à toutes les formes de vie, animale ou végétale qui la recouvrent. Et aucune espèce n’a objectivement le droit de se déclarer « au-dessus des autres » ».

C’est pas au poil, ça ? Pour ma part, je serais assez d’accord avec Pythagore !

Bernard Werber

©rtl.fr191-a-rtlfr Bernard Werber est né en 1961 à Toulouse. C’est un écrivain français principalement connu pour sa trilogie des Fourmis. Son œuvre, traduite dans une trentaine de langues, font se rencontrer spiritualité, science-fiction, polar, biologie, ou encore mythologie. Il qualifie lui-même son style de « philosophie-fiction ».

 

Demain les chats, c’est du « Werber original » !

Acheter ce livre

Amazon

Acheter ce livre

img037

Léa Félix, passionnée de littérature : nouveautés et classiques, fictions, essais, BD, SF. J’aime les animaux, leurs écosystèmes, bref tout ce qui concerne l’avenir de notre planète. J’adore également sortir avec mes amis et, baroudeuse à mes heures, je voyage pour rencontrer les gens.