Select Page

« Deux remords de Claude Monet » de Michel Bernard

« Deux remords de Claude Monet » de Michel Bernard

« Deux remords de Claude Monet » de Michel Bernard, à La Table Ronde (Collection Vermillon 18-08-2016)

Une ode à la peinture…

« Lorsque Claude Monet, quelques mois avant sa disparition, confirma à l’État le don des Nymphéas, pour qu’ils soient installés à l’Orangerie selon ses indications, il y mit une ultime condition : l’achat d’un tableau peint soixante ans auparavant, Femmes au jardin, pour qu’il soit exposé au Louvre. À cette exigence et au choix de ce tableau, il ne donna aucun motif. Deux remords de Claude Monet raconte l’histoire d’amour et de mort qui, du flanc méditerranéen des Cévennes au bord de la Manche, de Londres aux Pays-Bas, de l’Île-de-France à la Normandie, entre le siège de Paris en 1870 et la tragédie de la Grande Guerre, hanta le peintre jusqu’au bout » Michel Bernard.

Michel Bernard

© artcheologie.wordpress.com

Deux remords de Claude Monet vous donnera le sentiment d’un roman particulièrement atypique. Il vous invite à faire connaissance tout d’abord avec Frédéric Bazille, ami de l’artiste, jeune peintre impressionniste talentueux, amoureux de Camille (qui épousera finalement Monet), prématurément victime de la guerre de 1870. Cette guerre avec la Prusse que Monet fuit en s’exilant à Londres.

Les déconvenues ne finissent pas, pour l’artiste, de s’enchaîner jusqu’au jour où il rencontre à son tour Camille, qu’il épouse, et qui est le modèle de La femme à la robe verte ou Camille, qui fera fureur au Salon de 1866.

Michel Bernard

©wikipedia.org

Un bon point, mais rien n’est encore gagné pour Monet : le monde n’est pas encore prêt pour l’impressionnisme.

Michel Bernard nous relate le combat du peintre dans sa recherche de la perfection, ou du moins de ce qui fera son style si particulier : sa quête incessante de la bonne lumière, du bon endroit qu’il lui faut pour sa peinture. Il vous fait part de sa vie avec Camille et ses amis, Renoir, Manet, Sisley… Et enfin il raconte ses dernières années à Giverny où, pendant la Première Guerre Mondiale lui vient le projet de sa vie : Les Nymphéas.

Ce booquin est avant tout le prétexte à exposer les bouleversements d’une vie à travers deux guerres et des paysages radicalement métamorphosés par l’industrialisation, avec une grande puissance d’évocation.

« Un récit admirable et poignant, qui réussit le tour de force d’évoquer la figure et la peinture universellement connues de Claude Monet sous un jour nouveau et éclairant. » Jean-Claude Lebrun, L’Humanité.

 

Les déconvenues ne finissent pas, pour l’artiste, de s’enchaîner jusqu’au jour où il rencontre Camille, sa future femme, le modèle de La femme à la robe verte ou Camille, qui fera fureur au Salon de 1866.

Acheter ce livre

Amazon

Acheter ce livre

Itunes
Christine Larrouy

Christine Larrouy 

Directrice de projets éditoriaux dans le monde de l’art, de la culture et de l’économie, sculptrice.