Select Page

« Easy Money » de David Simon : La première enquête sur le monde de la drogue du créateur de « The Wire »,

« Easy Money » de David Simon : La première enquête sur le monde de la drogue du créateur de « The Wire »,

« Easy Money » de David Simon : La première enquête sur le monde de la drogue du créateur de « The Wire », aux Editions Inculte – 8 juin 2016

En 1985, Melvin Williams, qui domine depuis les années 1970 le trafic d’héroïne à Baltimore, est condamné à trente-quatre ans de prison. Arrêté l’année précédente, Williams a fini par tomber après une longue enquête de police menée entre autres par Ed Burns, qui a mis au jour le système complexe qui présidait à ce trafic grâce à une observation attentive du réseau de Williams et à des mises sur écoute.

Jeune journaliste pour le Baltimore Sun, David Simon écrit entre 1984 et 1987 toute une série d’articles sur Williams. Easy Money est en quelque sorte à l’origine de la série The Wire. Une succession d’articles traçants le portrait d’un homme, Melvin Williams, qui, parti de rien, a su bâtir un empire de la drogue à Baltimore. L’auteur y décortique les rouages du plus gros empire de la drogue que la ville ait jamais connu. Pendant trois ans, il va rencontrer Little Melvin en prison, devenu une légende depuis qu’il a construit un trafic d’une ampleur digne de la mafia de New York, pour l’interviewer et tracer le portrait de ce personnage hors norme et de son organisation criminelle.

Noms et surnoms familiers des adeptes de la série, de Barksdale à Proposition Joe en passant par Bodie, émergent de l’enquête de Simon. On reconnait derrière Lamont Farmer, le Stringer Bell de The Wire, les bippers, la façon dont la police perce le code, les montages financiers et la corruption qui l’accompagnent.
Document brut qui a donné chair à la série de Burns et Simon dans laquelle Easy Money flotte aléatoirement dans la zone floue s’étendant de la fiction à la réalité : Melvin Williams a fini par jouer dans The Wire non pas son propre rôle, celui de malfrat, mais celui du diacre, le personnage qui fait lien entre la communauté noire et la police !
Anecdotique, certes, et relativement court, Easy Money devrait toutefois compléter avec profit la documentation des fans de la série de David Simon et Ed Burns.

Un texte tentaculaire, qui embrasse toute l’organisation criminelle, des policiers impliqués dans l’enquête, des divers procès aux coups montés par certains agents pour coincer le trafiquant. Un document exceptionnel, un auteur décidément très talentueux !

Easy Money Le portrait proposé par David Simon s’intéresse autant à Little Melvin qu’aux enquêtes dont il est l’objet. Williams est à l’opposé de cette caricature de criminel qu’on tente de lui faire endosser. C’est un homme qui, au quotidien, s’est forgé une image exemplaire : une vie de famille épanouie, une jolie maison, une entente parfaite avec ses voisins, une dévotion envers son entourage dans le besoin, un homme d’affaire redoutable. D’une grande intelligence, il aura su se préserver, à quelques exceptions près, du sale boulot et n’a même jamais eu de drogue directement en sa possession.

Alors ce héros repenti au service de l’Eglise qu’il incarne sur le petit écran lui ne va finalement pas si mal que ça !

David Simon

Un texte tentaculaire, qui embrasse toute l’organisation criminelle, des policiers impliqués dans l’enquête, des divers procès aux coups montés par certains agents pour coincer Melvin. Un document exceptionnel, un auteur décidément très talentueux !

Acheter ce livre

Amazon

Acheter ce livre

Christine Larrouy

Christine Larrouy 

Directrice de projets éditoriaux dans le monde de l’art, de la culture et de l’économie, sculptrice.