Select Page

Un eBook : « Ciel Mon Ortograf ! », de Jean-Loup Chiflet

Un eBook : « Ciel Mon Ortograf ! », de Jean-Loup Chiflet

Un eBook : « Ciel Mon Ortograf ! », de Jean-Loup Chiflet – éditions Des Equateurs 02 Juin 2016.

Ffffflllllllliiiiiiiiitttt coup de « Chiflet » de la rentrée !

Pour ceux qui n’auraient pas emporté Ciel mon ortograf en vacances…

Ah, revoici notre inénarrable Jean-Louis Chiflet : j’avais déjà commis un e-papier sur son pamphlet humoristique Rien à foot, coécrit avec le regretté Cabu (cf. Rien à Foot de Cabu et JL Chiflet, Booquin 22/06/2016).

Eh bien cette fois, le plus que jamais irrésistible Jean-Loup Chiflet s’attaque à cette nouvelle usine à gaz qu’est la réforme de l’orthographe. C’est, d’après lui, une question qui divise les Français depuis le XVIIe siècle. Il cite d’Alembert, Paul Valéry, Flaubert, Jean Guitton, Alain, Alphonse Allais, moins à cheval qu’on ne pourrait le penser sur les usages orthographiques… Sans omettre les innombrables projets de réformes enterrés, exhumés, et ré-enterrés. Nihil novo sub sole donc !

Un essai pataphysique, à la fois aïgu et grave, un petit éloge de l’accent circonflexe et, en avant-première, les propositions des prochaines « améliorations » qui vont défigurer notre paysage lexical.

Un pamphlet délirant et érudit destiné aux amoureux des mots, aux cancres en orthographe et aux parents exaspérés.

La France est le pays des réformes, mais aussi de l’humour absurde. À la prochaine rentrée scolaire, un nouveau dépoussiérage de l’orthographe, décidé il y a 26 ans, devrait entrer en vigueur. C’est dire combien les mots empruntent le chemin des écoliers.

La querelle de l’orthographe qui a mis notre pays en ébullition cet hiver va-t-elle ressurgir à la rentrée lorsque les élèves découvriront leurs nouveaux manuels ? C’est vraisemblable ! Peut-être même devrait-on s’en réjouir. Cela prouve que les français sont fous amoureux de leur langue. Pour pimenter et élargir le débat, le dédramatiser en l’alimentant, le facétieux Jean-Loup Chiflet, auteur de Sky my husband (1985), publie un recueil de brèves réflexions sur l’orthographe. Il illustre son propos par une série de jeux avec les multiples règles et exceptions qui font le charme hautain de la langue française.

Ciel Mon Ortograf

Et, puisqu’on est là pour rire de ce si sérieux sujet, l’auteur rappelle le mot de Flaubert qui affirma que l’orthographe était « la divinité des sots ». Coquetterie de grands écrivains pour qui seul le style comptait ? Pas seulement. Plus proche de nous, le philosophe Jean Guitton, comparant l’art de la ponctuation au savoir orthographique, va dans le même sens : « L’orthographe relève de la mémoire, mais le sens de la différence entre le point et la virgule et les deux points manifeste la pensée. Et de penser vaut mieux que de se souvenir. »

En 1905, le linguiste Ferdinand Brunot, s’adressant au ministre de l’Instruction publique, s’insurgeait contre le temps que les écoliers perdaient à apprendre des règles d’orthographe : « Demandez à vos directeurs, à vos inspecteurs : le cri sera unanime, l’orthographe est le fléau de l’école […] Comme tout y est illogique, contradictoire, que, à peu près seule, la mémoire visuelle s’y exerce, il oblitère la faculté de raisonnement ; pour tout dire, il abêtit. » Certes l’orthographe n’est qu’une convention. Est-ce une raison pour ne pas la respecter ?

Jean Loup Chiflet s’amuse ensuite – avec une grande rigueur d’ailleurs – à mettre en œuvre une vraie réforme de l’orthographe comme le préconisait Alphonse Allais : « Kan on fé une réform, il fo la fer radical ou ne pa san mêler, voilà mon avi ! »

L’orthographe du français n’a pas fini de faire couler de l’encre, et c’est tant mieux, voilà la leçon souriante de Jean-Loup Chiflet.

La querelle de l’orthographe qui a mis notre pays en ébullition cet hiver va-t-elle ressurgir à la rentrée lorsque les écoliers découvriront leurs nouveaux manuels ? C’est vraisemblable ! Peut-être même devrait-on s’en réjouir…

Acheter ce livre

Amazon

Acheter ce livre

Itunes
Christine Larrouy

Christine Larrouy 

Directrice de projets éditoriaux dans le monde de l’art, de la culture et de l’économie, sculptrice.