Select Page

« La fille à la voiture rouge » de Philippe Vilain, chez Grasset (23/08/2017)

« La fille à la voiture rouge » de Philippe Vilain, chez Grasset (23/08/2017)

On vous l’a dit lorsque vous étiez enfant : ne montez pas dans la voiture de quelqu’un que vous ne connaissez pas !

Mais Booquin vous adjure aujourd’hui de transgresser : allez-y, embarquez dans cette voiture rouge avec cette fille !

Inscrite en master de lettres modernes dans une université parisienne, Emma Parker, vingt ans, fille d’un diplomate américain, rencontre et séduit un écrivain de 39 ans. Alors commence pour l’écrivain en question un long parcours d’une carte du tendre qui ne manque pas de suspense.

En effet, leur relation commence gentiment jusqu’à ce qu’Emma confie à son amant qu’elle garde une séquelle, suite à un accident de voiture, sous la forme d’un hématome extradural dans le crâne, inopérable et peut-être fatal.

Philippe Vilain revisite tous les moments forts de sa relation avec Emma, sans omettre des détails indiscrets de manière parfois impudique. C’est, pour lui, une façon de prendre du recul, de repérer les indices qui lui ont échappé dans le feu de son amour. Par exemple, il analyse mieux pourquoi elle ne voulait pas sa visite à l’hôpital…

L’auteur nous livre un portrait stupéfiant autant que précis de cette étudiante de dix-neuf ans à la personnalité si riche et imprévisible qu’il garde la sensation de ne pas la connaitre : tour à tour une Fille à la voiture rouge « aux yeux verts », « alerte et remuante, bavarde », et quelquefois « la brindille mini jupée », « l’Escort girl », « la fashionista » qui, toute bling bling qu’elle parait, prépare l’agrégation !

Philippe Vilain offre le parcours intime d’une liaison « chaotique », inédite, ponctuée d’une cascade de rires et de pleurs, au diapason des émois de ses héros !

366 a Philippe Vilain est romancier et essayiste. Il est l’auteur chez Grasset de plusieurs romans, Paris l’après-midi (2006), Pas son genre (2011, adapté au cinéma par Lucas Belvaux), La femme infidèle (prix Jean Freustié, 2013) et d’essais, comme La littérature sans idéal (2016).

L’auteur nous livre un portrait stupéfiant autant que précis de cette étudiante de dix-neuf ans à la personnalité si riche et imprévisible qu’il garde la sensation de ne pas la connaitre.

Acheter ce livre

Acheter ce livre

Christine Larrouy

Christine Larrouy 

Directrice de projets éditoriaux dans le monde de l’art, de la culture et de l’économie, sculptrice.