Select Page

« HAUSSE DE L’ABSTENTION » de Philippe Mathieu

« HAUSSE DE L’ABSTENTION » de Philippe Mathieu

« HAUSSE DE L’ABSTENTION » de Philippe Mathieu – éditions Buchet-Chastel

« Trois roses rouges sur la tombe de ma mère. J’ai tout de suite compris de qui ça venait ».

L’ombre portée de défunts aussi importants qu’obsédants empiète sur la vie des protagonistes de Hausse de l’abstention. Marie, en particulier, est une disparue inoubliable. Théo l’a autrefois aimée. Mais depuis leur rupture, il a mis sa vie en veilleuse. Et depuis, il vit seul dans un petit appartement au milieu de ses fantômes Vingt ans se sont écoulés sans désir, ni nouvel élan amoureux, autant d’années de rendez-vous manqués avec son fils Thomas (Marie était enceinte quand leur relation a explosé). Vingt ans sans rien d’autre que le travail, sa réussite et l’alcool. Vingt ans à réprimer sa violence.

Une vie dépourvue d’intérêt, passée à se prémunir de ces heurts qui pourraient fissurer une digue fragile. Théo n’est pas Hibernatus, mais presque un sosie : Théo est devenu au fil du temps ce qu’il est désormais convenu d’appeler un zéro sexuel. Il ne ressent pas le besoin de faire l’amour. De toute façon, il est toujours insatisfait.

Mais voici que cet antihéros, cadre supérieur, est débusqué dans sa tanière. D’abord par Marion, 25 ans, qu’il vient de recruter. Ensuite par Marie, nouvelle venue dans le bar où il a ses habitudes. Marie, comme la mère de son fils…

Sous la simple pression d’un prénom surgi du passé, les années où il connaissait le désir lui reviennent. Mais que peut-on espérer après s’être abstenu de toute relation pendant deux longues décennies ?

Variation sur le désenchantement et les us et coutumes contemporains, le deuxième roman de Philippe Mathieu est amusant et assez méchant. Hausse de l’abstention vous amusera par ailleurs par son petit côté loufoque : si Théo est sombre à ce point, c’est que, alors qu’il n’était encore qu’un enfant, il a fait feu sur son grand-père au lieu de tirer sur un lapin. Ça marque !

Le roman penche toutefois du côté de la vie, d’un réveil de l’éros et du désir lorsque l’inespéré se produit, et qu’une nouvelle idylle se profile à l’horizon terne du vieux garçon …

Philippe Mathieu dresse dans Hausse de l’abstention le portrait d’un homme qui se débat en plein désarroi. L’écriture, fine, ne vous épargnera pas divers chocs et surprises, tandis que l’alternance de périodes de bonheur et d’inquiétude attisera votre curiosité.

 Hausse de l’abstention Philippe Mathieu a une prédilection pour les drames familiaux et les dégâts psychologiques qu’ils induisent.

« Un héros touchant. Un roman profondément humain, drôle parfois, et d’une grande finesse. » L’Est éclair.

« Variation sur le désenchantement et les us et coutumes contemporains, le deuxième roman de Philippe Mathieu est amusant et assez méchant. » Virginie Bloch-Lainé. Libération.

« Philippe Mathieu confirme un talent de plume sensible et réaliste avec un deuxième roman, plus grave, sur l’impuissance d’un homme au mitan de sa vie. » Sean J. Rose, Livres Hebdo.

Philippe Mathieu dresse dans Hausse de l’abstention le portrait d’un homme qui se débat en plein désarroi.

Acheter ce livre

Amazon

Acheter ce livre

Christine Larrouy

Gérante de société de consulting, directrice de projets éditoriaux et événementiels dans le monde de l’art, de la culture et de l’économie, sculptrice. Aborde l’actualité du livre dans un choix de partage du point de vue subjectif que lui suggère le livre. Christine Larrouy, directrice de projets éditoriaux dans le monde de l’art, de la culture et de l’économie, sculptrice.