Select Page

Joann Sfar, l’amour, l’art, l’Histoire… et Mireille Darc !

Joann Sfar, l’amour, l’art, l’Histoire… et Mireille Darc !
[amazon text=Amazon&asin=978-2369812319] [amazon text=Amazon&asin=2369812311] [amazon text=Amazon]

Il y a des gens comme ça, dès qu’ils touchent ou font quelque-chose, ça marche, c’est réussi… De l’inspiration, de la chance, du flair ? Un peu de tout ça sans doute mais surtout beaucoup de talent. Joann Sfar fait incontestablement partie de ces gens-là, au vu du succès (toujours mérité) de son travail, qu’il s’agisse bien-sûr de ses bandes dessinées, le bavard et frétillant Chat du rabbin en tête, ou d’autres de ses créations et réalisations, à l’instar de son très réussi film sur Gainsbourg, quand c’est signé Sfar, ne cherchez pas plus loin, c’est bien, voire très bien !

On se dit qu’une des choses les plus chouettes et les plus belles dans cette courte vie, c’est quand même d’être amoureux…

Paru il y a quelques jours aux éditions Rue de Sèvres, son dernier album Tu n’as rien à craindre de moi confirme une fois de plus ce constat, c’est drôlement bien, vous verrez/lirez. Son trait singulier et reconnaissable explore ici l’histoire d’un couple moderne, un homme et une femme d’aujourd’hui qui se rencontrent, se séduisent, se découvrent et s’aiment ; lui est peintre, elle est étudiante en littérature, ils parlent des nuits entières de tout et de rien mais surtout de tout, ils s’aiment ici, là, partout, il la peint, elle pose, et nous, on regarde et on lit tout ça et d’un coup, l’essentiel est là, on se dit qu’une des choses les plus chouettes et les plus belles dans cette courte vie, c’est quand même d’être amoureux… et ça, Joann Sfar le dit et le dessine tellement bien.

Il y a aussi les conversations savoureuses sur l’amour et les relations hommes-femmes entre cette Mireille Darc fantasmée et sa meilleure amie.

C’est tendre, c’est drôle, c’est aussi intime qu’universel, aussi cru que romantique, en un mot, c’est plutôt très réussi. Il est bien-sûr aussi question de l’art, de l’inspiration, du temps qui passe, de l’identité juive, véritable leitmotiv de l’œuvre de Sfar et de… Mireille Darc ! En filigrane de cette histoire d’amour est en effet rendu, à travers les traits du personnage féminin, un véritable hommage à la célèbre actrice blonde qui a marqué le cinéma français des années 70, notamment avec cette fameuse robe au dos plein d’horizons dans le film Le grand blond avec une chaussure noire, vous avez évidemment toutes et tous cette image en tête. Et puis il y a aussi les conversations savoureuses sur l’amour et les relations hommes-femmes entre cette Mireille Darc fantasmée et sa meilleure amie, une dénommée Protéïne dont le problème principal est son « surcroît d’intelligence ». C’est drôle donc, c’est beau, c’est intelligent. Vous l’aurez compris, vous n’avez rien à craindre du dernier album de Joann Sfar.

C’est tendre, c’est drôle, c’est aussi intime qu’universel, aussi cru que romantique, en un mot, c’est plutôt très réussi.

Acheter ce livre

Amazon

Acheter ce livre

Itunes
Lise Gallitre

Lise Gallitre