Select Page

Joann Sfar, l’auteur le plus productif et protéiforme de l’année 2016

Joann Sfar, l’auteur le plus productif et protéiforme de l’année 2016

L’auteur le plus productif et protéiforme de l’année 2016 est incontestablement Joann Sfar.

Après une BD, Tu n’as rien à craindre de moi, aux Editions Rue de Sèvres en avril, un polar, Le Niçois, publié chez Michel Lafon en Mai, revoici le dessinateur réalisateur le 17 août avec un récit intimiste, Comment tu parles de ton père aux Editions Albin Michel.

Revenons sur les œuvres 2016 de l’auteur :

Joann SfarSa BD : Tu n’as rien à craindre de moi, aux Editions Rue de Sèvres paru le 20 avril 2016

C’est l’histoire des meilleurs moments de l’amour : ils se rencontrent, se regardent, se parlent des nuits entières, s’aiment sans cesse… il la peint, elle s’amuse à être peinte…et après ? Véritable portrait d’un couple contemporain, cet album traverse les questions éternelles de l’amour et les éternelles questions de son auteur : l’art, la religion, l’amitié. Le mot de l’auteur : « C’est si fréquent, de traverser sans trembler de vrais drames de vie, et d’être fichu par terre par une bête histoire d’amour. D’une façon ou d’un autre, cet album de bandes dessinées essaie de trouver comment on s’en remet, comment on retrouve le sourire. »

Un polar : Le Niçois aux Editions Michel Lafon paru le 26 mai 2016Joann Sfar

Je vous parle d’une époque où les hommes à moustache avaient encore leurs chances avec les jolies blondes.  » Excusez-moi de n’avoir pas écrit une vraie enquête sur Jacques Médecin. Mais je ne suis pas un garçon sérieux. Ma vérité se trouve chez Dino Risi, Frédéric Dard et Sergio Leone. Finalement, je ne suis pas compétent en ce qui concerne Jacques Médecin. Mon expertise s’arrête juste à cet univers dont je rêve depuis longtemps, sur lequel règne Jacques Merenda.  » Et si Jacques Meruda, dit « Le Niçois », sortait de sa planque dorée sud-américaine pour celle qu’il n’a jamais pu oublier : Nice, sa ville ? Sa ville, aujourd’hui dirigée par son fils « soi-disant » spirituel, Christian Estrival, est menacée par une vague bleu marine qui n’a rien à voir avec la Méditerranée qu’il aime tant. L’heure du grand retour a sonné ! Et si la réapparition de Jacques Meruda n’est pas du goût de tout le monde, ni les règlements de compte, ni les jalousies politiques, ni les magouilles, et encore moins son ancienne maîtresse ne sauraient le faire renoncer…

Joann SfarSon récit intimiste : Comment tu parles de ton père aux Editions Albin Michel paru le 17 août 2016

« Papa est né l’année où tonton Adolf est devenu chancelier : 1933. C’est l’année où pour la première fois on a découvert le monstre du Loch Ness. C’est l’année, enfin, où sortait King Kong sur les écrans. Mon père, c’est pas rien. »Tout le monde n’a pas eu la chance d’avoir et un père comme André Sfar. Ce livre pudique, émouvant et très personnel, est le Kaddish de Joann Sfar pour son père disparu. Entre rire et larmes.

 

Emilie Bétaillouloux

Emilie Bétaillouloux