Select Page

« La brigade de l’ombre », pour les ados, un thriller à donner des frissons en plein soleil

« La brigade de l’ombre », pour les ados, un thriller à donner des frissons en plein soleil

Les ados ont aussi leur booquin à mettre dans leur valise, un bon polar fera l’affaire ! pourquoi pas « La brigade de l’ombre – Tome 1 – La prochaine fois ce sera toi » de Vincent Villeminot

A partir de 13 ans

Fleur vérifia sur son téléphone : son père ne lui avait laissé aucun message. C’était curieux, ces trois appels successifs. Pourtant, elle décida de faire la morte.
La morte… Une étrange façon de parler, à bien y réfléchir. Et glaçante, si on l’associait aux coups de fil du commissaire Markowicz. Son père. Pour qui le pire était toujours sûr.

En quatre mots dès les toutes premières pages, « Le sévice est compris », le commissaire Markowicz vous hérisse le poil illico ! Oh non, pas un jeu de mots aussi pourri ! Pourtant Vincent Villeminot ne peut ignorer cette superbe sentence : tout ce que vous pourrez dire pourra être retourné contre vous. Il devrait être d’autant plus prudent car comment être sûr d’influencer favorablement le juge suprême qu’est son jeune lecteur ?

« Pauvre petite fille, songea-t-il. Tu espérais devenir une dame. Tu fantasmais sur des dames. Tu espérais devenir belle comme une des dames qu’on te montrait. Et tu as fini coupée en trois morceaux, vidée de ton sang, quelque part, sous la scie et les ciseaux d’un malade.
Pauvre petite conne, tu croyais que tu avais le temps, que tu y arriverais, avec le temps. »

Là, vous avez envie de balancer ce booquin. Eh, doucement, pensez à l’officière Jobert surnommée « Diane de moitié » qui, pour l’avoir fait, est aussitôt dégommée par le lieutenant Jimmi Hendrickx. A côté de ces flics tous inadaptés sociaux et tellement peu crédibles, il y a heureusement Adélaïde. Petite et adorable chipie de 10 ans. Coach de vie de Fleur, sa grande sœur de 17 ans, dans sa tentative de flirt avec Antonin, fildefériste infaillible, mais tellement entortillé devant une fille. Frissons, suspense, danger : la chute risque d’être terrible si jamais Fleur venait assister à une représentation de la piste aux étoiles ! Heureusement, Adélaïde, qui a hérité du flair de son papa le commissaire veille au grain. Sans aucun doute, c’est elle la plus futée. Elle réussit finalement à vous entraîner dans les folles péripéties de la brigade de l’ombre.

Vous consentez à la suivre ? Alors détendez-vous et allez jusqu’à savourer ces références littéraires pourtant pas vraiment indispensables au scénario. Et frissonnez à chaque évocation de la goule, ce zombie infernal à peine décrit, inquiétant mais pas trop, qu’on aurait d’ailleurs aimé vraiment diabolique… J’arrête parce que, si, à aucun moment, je n’ai vraiment eu le souffle rauque, pestilentiel et glacial de l’animal, j’entends déjà l’auteur me hurler sa chanson : Quoi, ma goule ! Qu’est-ce qu’elle a, ma goule ! Bon, message compris, je ne suis pas la cible. Mais cette saga trouvera sûrement son jeune public.

Paru le 1er juin 2016 chez Casterman Jeunesse – 350 p.

« Pauvre petite fille, songea-t-il. Tu espérais devenir une dame. Tu fantasmais sur des dames. Tu espérais devenir belle comme une des dames qu’on te montrait. Et tu as fini coupée en trois morceaux, vidée de ton sang, quelque part, sous la scie et les ciseaux d’un malade.
Pauvre petite conne, tu croyais que tu avais le temps, que tu y arriverais, avec le temps. »

Acheter ce livre

Amazon

Acheter ce livre

Itunes

Christine Larrouy

Gérante de société de consulting, directrice de projets éditoriaux et événementiels dans le monde de l’art, de la culture et de l’économie, sculptrice. Aborde l’actualité du livre dans un choix de partage du point de vue subjectif que lui suggère le livre. Christine Larrouy, directrice de projets éditoriaux dans le monde de l’art, de la culture et de l’économie, sculptrice.