Select Page

« L’Archipel d’une autre vie » de Andreï Makine

« L’Archipel d’une autre vie » de Andreï Makine

« L’Archipel d’une autre vie » de Andreï Makine, au Seuil.

Le nouveau roman d’un académicien à l’honneur dans la tribune Booquin (voir notre article du 15 septembre : Andreï Makine entrera à l’Académie française le 15 décembre prochain)

Aux confins de l’Extrême-Orient russe, dans le souffle du Pacifique, s’étendent des terres qui paraissent échapper à l’Histoire…

Pavel Gartsev a vingt ans dans les années 1950, au crépuscule de l’ère stalinienne. Il s’est engagé dans l’armée, et s’entraine avec ses camarades à des manœuvres de préparation à une troisième guerre mondiale nucléaire. Le voici désigné pour accompagner une équipe à la poursuite d’un prisonnier évadé du Goulag.

Qui est donc ce criminel aux multiples visages, que Pavel Gartsev et ses compagnons doivent capturer à travers l’immensité de la taïga ?

Insaisissable, le fugitif paraît se jouer de ses poursuivants, qui, de leur côté, s’emploient à faire durer cette traque, peu pressés de retourner au cantonnement.

Dans cette longue parenthèse rythmée par les feux des bivouacs et la lutte quotidienne pour survivre dans ce désert hostile et glacial, les masques tombent peu à peu, les caractères se révèlent, les faiblesses de chacun sont mises à nu.

Un à un les compagnons de Pavel renoncent, découragés ou brisés par les ruses déroutantes du fuyard. Un jour, le jeune homme se retrouve seul à la poursuite de cette cible sans cesse en mouvement. Une étrange communion à distance semble alors s’instaurer entre ces deux êtres que tout sépare.

C’est l’aventure de cette longue chasse à l’homme qui nous est contée dans ce puissant roman d’exploration. C’est aussi un dialogue hors du commun, presque hors du monde, entre le soldat épuisé et la proie mystérieuse qu’il poursuit. Lorsque Pavel connaîtra la véritable identité du fugitif, sa vie en sera bouleversée.

La chasse prend une dimension exaltante, tandis qu’à l’horizon émerge l’archipel des Chantars : là où une « autre vie » devient possible, dans la fragile éternité de l’amour.

L'Archipel d'une autre vie

©telegraph.co.uk

Andreï Makine est né à Krasnoïarsk en Sibérie en 1957. Dès l’âge de quatre ans, il devient bilingue grâce à une vieille dame française qui s’occupe de lui.

En 1987, à trente ans, il s’installe clandestinement à Paris, puis demande l’asile politique, qu’il obtient. Depuis, il a publié une douzaine de romans traduits en plus de quarante langues. Son premier ouvrage, La Fille d’un héros de l’Union soviétique, paru en 1990, est le point de départ de sa carrière littéraire avec le français comme langue d’écriture. Il obtient en 1995 les prix Goncourt, Médicis, Goncourt des lycéens pour son roman Le Testament français. Le Goncourt lui permet d’obtenir la nationalité française en 1996. Il se verra attribuer le prix RTL-Lire 2001 pour La Musique d’une vie. Plus récemment, il a publié Une femme aimée. Le 3 mars 2016, il est élu membre de l’Académie française au premier tour, où il siègera à partir de décembre.

Dans cette longue parenthèse rythmée par les feux des bivouacs et la lutte quotidienne pour survivre dans ce désert hostile et glacial, les masques tombent peu à peu, les caractères se révèlent, les faiblesses de chacun sont mises à nu.

Acheter ce livre

Amazon

Acheter ce livre

Itunes
Christine Larrouy

Christine Larrouy 

Directrice de projets éditoriaux dans le monde de l’art, de la culture et de l’économie, sculptrice.