Select Page

David Foenkinos vous dévoile « Le mystère Henri Pick »

David Foenkinos vous dévoile « Le mystère Henri Pick »

Qui était vraiment Henri Pick, malheureusement décédé, et dont personne ne savait qu’il écrivait ? Est-il vraiment l’auteur de ces pages ? Mystère…

Le mystère Henri Pick – David Foenkinos – Gallimard

Le lieu : la presqu’île de Crozon, En Bretagne.

Un bibliothécaire, Jean-Pierre Gourvec, décide de recueillir tous les livres retoqués par les maisons d’édition. Bientôt arrivent chez lui toutes sortes de manuscrits.

Et si toute cette publication n’était qu’une machination ?

Mais voilà qu’une éditrice parisienne, en vacances dans le Finistère avec son amoureux, se prend de passion pour un de ces ouvrages délaissés, Les dernières heures d’une histoire d’amour, écrit par un vendeur de pizzas du nom de Henri Pick, et qu’elle considère comme un chef-d’œuvre. Elle part à la recherche de l’écrivain et apprend qu’il est mort deux ans auparavant. Selon sa veuve, il n’a jamais lu un livre ni écrit autre chose que des listes de courses… Aurait-il eu une vie secrète ? Auréolé de ce mystère, le livre de Pick va devenir un grand succès et aura des conséquences étonnantes sur le monde littéraire. Il va également changer le destin de nombreuses personnes, notamment celui de Jean-Michel Rouche, dans le rôle d’un Hercule Poirot local, un journaliste obstiné qui doute de la version officielle. Et si toute cette publication n’était qu’une machination ?

David Foenkinos vous entraîne dans l’incroyable aventure de tout jeune écrivain qui cherche à se faire publier. « Comme si la reconnaissance consistait à être compris. Personne n’est jamais compris, et certainement pas les écrivains. Ils errent dans des royaumes aux émotions bancales et, la plupart du temps, ils ne se comprennent pas eux-mêmes. »

S’appuyant sur de solides personnages aux caractères bien trempés, l’auteur déroule le fil d’une enquête littéraire pleine de suspense – et cette comédie pétillante offre aussi la preuve qu’un roman peut bouleverser l’existence de ses lecteurs.

David Foenkinos s’est inspiré de l’idée d’un auteur américain décédé en 1984, Richard Brautigan. Le héros de son livre « L’Avortement », publié en 1971, était employé dans une bibliothèque qui acceptait les manuscrits inédits parce que refusés. Dans la vie réelle, au début des années 1990, un admirateur de Richard Brautigan s’est emparé de l’idée pour créer aux États-Unis une bibliothèque des livres blackboulés, qui se trouve aujourd’hui à Vancouver, au Canada. David Foenkinos, lui, a constitué la sienne sur cette terre qu’il affectionne particulièrement, la presqu’île de Crozon. Ce bout du monde qui donne le départ d’une enquête littéraire pleine d’amour.

Pendant plusieurs années, David Foenkinos a vécu pour Charlotte Salomon, peintre juive de 26 ans assassinée à Auschwitz. Il est parti sur ses traces à Berlin pour écrire Charlotte, émouvant roman en vers qui lui a valu le Prix Renaudot et le Goncourt des lycéens en 2014.

Oscillant subtilement entre la satire et la sotie, (…), l’écrivain ose signer aujourd’hui, après l’histoire de cette tragédie, une comédie française sur la fabrique du succès. Preuve qu’il a de la repartie.

David Foenkinos vous entraîne dans l’incroyable aventure de tout jeune écrivain qui cherche à se faire publier.  « Comme si la reconnaissance consistait à être compris. Personne n’est jamais compris, et certainement pas les écrivains. Ils errent dans des royaumes aux émotions bancales et, la plupart du temps, ils ne se comprennent pas eux-mêmes. »

Acheter ce livre

Amazon

Acheter ce livre

Christine Larrouy

Gérante de société de consulting, directrice de projets éditoriaux et événementiels dans le monde de l’art, de la culture et de l’économie, sculptrice. Aborde l’actualité du livre dans un choix de partage du point de vue subjectif que lui suggère le livre. Christine Larrouy, directrice de projets éditoriaux dans le monde de l’art, de la culture et de l’économie, sculptrice.