Select Page

« L’Homme qui voyait à travers les visages » de Éric-Emmanuel Schmitt

« L’Homme qui voyait à travers les visages » de Éric-Emmanuel Schmitt

« L’Homme qui voyait à travers les visages » de Éric-Emmanuel Schmitt chez Albin Michel

Tout commence par une explosion à la sortie d’une messe. Une vague d’attentats ensanglante Charleroi. Morts et blessés s’accumulent. On soupçonne des mobiles religieux sous ces actes radicaux.

Augustin, stagiaire dans le journal local de Charleroi Demain se retrouve par hasard au cœur des événements : son patron l’a expédié dans la rue pour faire des « micros-trottoirs » et recueillir l’avis des gens sur des personnalités, sur ce qui se passe dans le monde… Une façon de se débarrasser de lui. Il est complètement dégoûté et dépité d’être traité de façon aussi lamentable : « Tu es nul partout. Ouste sur le trottoir ! Ramène-nous ce que tu auras déniché au fond du caniveau. Ramasser des ordures, ça, tu y arrives, non ? » (Sic…)

C’est ainsi qu’après le massacre, les enquêteurs vont s’appuyer sur son témoignage. Il leur raconte sa rencontre impromptue avec le djihadiste et sa vision d’un second homme, plus petit, lui instiguant ses recommandations. Mais Augustin peine à se faire entendre : ce second homme n’est autre qu’un fantôme.

Alors, pour prouver qu’il n’est pas l’idiot que tout le monde voit en lui, il décide de mener sa propre enquête. Pour cela, il possède un don unique : il voit à travers les visages, percevant autour de chaque personne les êtres minuscules — souvenirs, anges ou démons — qui les motivent ou les hantent. Est-il fou ? Ou bien au contraire est-il un sage qui déchiffre la folie des autres ? Son investigation sur la violence et le sacré va l’amener à la rencontre dont nous rêvons tous…

Après La nuit de feu, Éric-Emmanuel Schmitt poursuit son exploration des mystères spirituels dans un roman troublant, mêlant suspense et philosophie. Il y est question entre autres de foi, mais surtout de ce que l’homme peut commettre au nom de Dieu. « Pour elle, Dieu se sert des hommes ; selon lui, les hommes se servent de Dieu. Paradoxalement, celle qui est chargée de la justice humaine inculpe Dieu, celui qui passe pour un humaniste accuse les hommes. »

Un roman troublant, comme en écho à l’actualité, et qui vous conduit sur les chemins de l’introspection…. Dès les premières pages de L’homme qui voyait à travers les visages, vous aurez la chair de poule. Ce récit est tellement proche des événements tragiques qui se déroulent actuellement… C’est un livre qui nous concerne tous, que nous soyons athées ou croyants.

Et petit cadeau de l’auteur : Éric-Emmanuel Schmitt vous offre en bonus une interview de Dieu !

Éric-Emmanuel Schmitt

©Pascal Ito

Éric-Emmanuel Schmitt, né en 1960 à Sainte-Foy-lès-Lyon est un dramaturge, nouvelliste, romancier et réalisateur français. Vivant en Belgique, il est naturalisé belge depuis 2008.

 

 

Éric-Emmanuel Schmitt

Après La nuit de feu, Éric-Emmanuel Schmitt poursuit son exploration des mystères spirituels dans un roman troublant, mêlant suspense et philosophie.

Acheter ce livre

Amazon

Acheter ce livre

Itunes
Christine Larrouy

Christine Larrouy 

Directrice de projets éditoriaux dans le monde de l’art, de la culture et de l’économie, sculptrice.