Select Page

Matteo a perdu son emploi de Gonçalo M. Tavares

Matteo a perdu son emploi de Gonçalo M. Tavares

Matteo a perdu son emploi de Gonçalo M. Tavares – Editions Viviane Hamy

Récemment, dans un article paru dans El Pais, Alberto Manguel qualifiait Gonçalo M. Tavares comme étant « l’un des plus ambitieux écrivains de ce siècle ». On ne peut qu’adhérer à ce jugement après la lecture de son nouveau roman intitulé Matteo a perdu son emploi, invitation étonnante et irrésistible au jeu.

Avec la jubilation d’un enfant, Gonçalo M. Tavares met un coup de pied dans une file de dominos alignés, avant de rebâtir une construction à partir du chaos créé. Chaque personnage rencontré en fin de chapitre est le protagoniste du suivant, tel un domino qui entraînerait le prochain dans sa chute. Le lecteur va ainsi faire la connaissance de nombreux personnages. 25 au total. Chacun se voit attribuer un chapitre, leur apparition est déterminée par l’ordre alphabétique de leur nom, et leurs destins vont se retrouvés liés les uns aux autres. Tout commence avec Aaronson, le premier personnage, qui a pour habitude de faire son jogging quotidien autour d’un rond-point entre 7h et 7h30 depuis des années et ce dans le même sens giratoire. Lorsqu’un matin il décide de prendre le rond-point dans le sens contraire, la mort le fauche, écrasé par Ashley qui va alors rencontrer Bauman et ainsi de suite jusqu’à l’apparition de notre héro, le vrai, Matteo, celui qui a perdu son emploi…

Parce qu’on avance dans les histoires extraordinaires comme on tenterait de suivre une discussion en état d’ébriété, le lecteur est projeté l’espace d’un instant dans un univers vertigineux semblable à celui de Lewis Carroll pour être ensuit littéralement précipité dans le monde halluciné de William Burroughs. Les thèmes sont multiples, les personnages apparaissent et disparaissent, les surprises sont toujours détonantes et les ambiguïtés sont reines. Grâce à d’inoubliables aphorismes et de passionnantes réflexions sur l’homme, la ville, et plus généralement la société contemporaine, cette fiction est la démonstration, incarnée et jamais abstraite, que la raison s’arrête où la folie commence, que la vie n’est qu’une succession d’épisodes tragicomiques, et que les lois qui nous régissent sont souvent aussi justes qu’absurdes et ironiques. L’homme, perdu dans l’extrême confusion du monde et de son siècle, cherche à tout prix la sécurité. Pour Gonçalo M. Tavares, aucun doute possible, le salut viendra du savoir et de la littérature.

Matteo a perdu son emploi n’est pas seulement un livre, c’est aussi un objet d’art. Des photos viennent ponctuer la lecture comme autant de marque-pages, qui exigent du temps, des pauses, et offrent un regard différent de celui du lecteur. La découverte de n’importe quelle oeuvre de Gonçalo M. Tavares est finalement bien plus qu’une simple lecture…

Gonçalo M. Tavares est né en 1970. Il est professeur d’épistémologie à Lisbonne. Il est l’un des plus grands auteurs portugais contemporains, recevant les éloges d’auteurs célèbres comme Eduardo Lourenço, José Saramago, Enrique Vila-Matas et Alberto Manguel.

Matteo a perdu son emploi

Chaque personnage rencontré en fin de chapitre est le protagoniste du suivant, tel un domino qui entraînerait le prochain dans sa chute.

Acheter ce livre

Amazon

Acheter ce livre

Itunes
L'équipe Booquin

L’équipe Booquin

L’équipe Booquin est à la recherche de toutes les actualités littéraires, pour que vous soyez toujours à la page.