Select Page

Maurice G. Dantec, l’auteur de « Cosmos Incorporated » « écrivain rock’n’roll », est mort.

Maurice G. Dantec, l’auteur de « Cosmos Incorporated » « écrivain rock’n’roll », est mort.

Ecrivain aux confins du roman noir et de la science-fiction, volontiers iconoclaste, Maurice G. Dantec est mort samedi 25 juin à l’âge de 57 ans à Montréal, où il résidait depuis 1998.

« La Sirène rouge » (1993), « Les Racines du mal » (1995), « Babylon babies » (1999) ou « Cosmos incorporated » (2005) furent quelques-uns de ses plus célèbres textes. Auparavant, Maurice Dantec avait été musicien rock au tournant des années 1980.

Après ses débuts remarqués, l’écrivain a très vite fait parler de lui pour des prises de position réactionnaires (religion, Europe, peine de mort) et des rapports tendus avec ses éditeurs.

Dans Cosmos incorporated, il vous précipite de nouveau dans la veine de son exploration du monde qualifié de « post-humain » et vous entraîne vers une zone trouble du monde formaté par les dévastations du « Grand Djihad » : la ville de Grande Jonction et son cosmodrome privé.

Cosmos Incorporated marque un tournant dans l’œuvre de Maurice G. Dantec où il vous plonge plus loin encore dans le royaume des morts qui hante son œuvre : « Il fait partie d’un secret plus terrible encore que lui-même. Il fait partie d’un inframonde qui n’apparaît que par la trace laissée par la mort derrière elle. Il sait maintenant pourquoi il est venu. Ici, dans cette ville en particulier. Le bloc mémoriel se réassemble doucement dans son esprit. Des souvenirs, encore très parcellaires, se reforment, accompagnés de sensations, de connaissances élémentaires et de quelques graphiques. Mais cela lui suffit pour savoir l’essentiel : s’il est venu ici, c’est pour tuer un homme. »

Aux frontières du thriller technologique, du roman d’anticipation et de l’expérience mystique, cette mise en abîme d’une puissance stupéfiante impose l’auteur des Racines du mal comme l’un des plus grands écrivains d’aujourd’hui.

« Je suis un écrivain rock’n’roll. Je pense que l’homme a commencé à communiquer par le chant et que Dieu a créé l’univers en branchant une Gibson sur un Marshall en mettant volume 11. » Dixit Maurice Dantec…

Cosmos Incorporated vous projette en 2057, où le monde est totalement contrôlé par les machines, puisque les hommes sont eux-mêmes devenus des machines ou des pièces de machines. Toute transcendance éliminée, le règne de la technique est absolu.

« Je ne suis pas un écrivain de café pour fleuriste. Je ne fais pas de story-board dont je remplis les cases à l’avance. C’est le roman qui dicte ses conditions. Je suis un vecteur, un médiateur, j’suis un translateur. »

C’est Jérôme Dayre, directeur des Editions Inculte, un des éditeurs français de l’auteur, qui a annoncé son décès : « Maurice Dantec est mort d’une crise cardiaque samedi soir ». « Chaleureux, généreux, amical et humain, il aura marqué la littérature française de son œuvre unique », ont par ailleurs écrit les Editions Inculte sur leur compte Facebook.

« Après avoir vu sa mémoire effacée par son employeur afin de lui permettre de passer les contrôles de sécurité d’un astroport, le tueur doit en effet retrouver sa mémoire (et le but de sa mission) au fil des jours tout en découvrant un univers qui lui est encore totalement inconnu. »

Acheter ce livre

Amazon

Acheter ce livre

Itunes

Christine Larrouy

Gérante de société de consulting, directrice de projets éditoriaux et événementiels dans le monde de l’art, de la culture et de l’économie, sculptrice. Aborde l’actualité du livre dans un choix de partage du point de vue subjectif que lui suggère le livre. Christine Larrouy, directrice de projets éditoriaux dans le monde de l’art, de la culture et de l’économie, sculptrice.