Select Page

« Le Mobile » de Javier Cercas, chez Actes Sud (2016)

« Le Mobile » de Javier Cercas, chez Actes Sud (2016)

Javier Cercas nous invente le Flaubert espagnol du XXIe siècle dans son tout premier roman !

Quand il n’officie pas dans le modeste cabinet juridique qui l’emploie, Álvaro pense à Flaubert. Comme lui, il veut écrire un grand roman. Lui reste à choisir son genre. La poésie, d’abord envisagée, n’est finalement pas son truc. Il se décide pour le roman. Reste à trouver l’idée.

Eh bien elle va s’avérer simple et efficace : il s’agira de produire une nouvelle variation sur le couple et ses avatars : l’amour, l’argent, le crime. Pour lui, « la seule façon de combattre l’évidente agonie du genre était de retourner au temps de sa splendeur. Il fallait revenir au XIXe siècle. »

Le plan est précis, la routine efficace ; il ne manque plus que la réalité lui fournisse l’essentiel : le matériau, la vérité de son histoire.

C’est ainsi qu’avec une méticulosité aussi attentive que soudaine, Álvaro jette son dévolu sur ses voisins et, ne reculant devant aucun sacrifice pour approfondir son sujet, il en vient à prendre d’assaut la truculente concierge. Dans une mécanique parfaite se met en place l’intraitable jeu de la fiction et du hasard.

Sur le modèle classique du marionnettiste manipulé, Javier Cercas excelle à organiser vertige et dérapage et à faire plier le réel de sa fiction.

Le lecteur trouvera, dans cet irrésistible roman de jeunesse, la manière et les obsessions qui ont fait le succès de l’auteur ainsi qu’une bien belle définition de la vocation.

Mais Jusqu’où peut-on aller avec le projet de commettre un roman de fiction, basé sur des faits réels, mais qu’un malicieux « hasard » a un peu provoqués ?

Dès son premier roman (chapeau !), Javier Cercas nous révèle sa fascination à brouiller les frontières entre fiction et réalité. Il vous fait le « CQFD » des relations complexes entre l’écriture et la vie !

 

213-a©elpais

Javier Cercas est né en 1962 à Caceres et enseigne la littérature à l’université de Gérone. Il est auteur de romans, de recueils de chroniques et de récits. Ses romans, traduits dans une trentaine de langues, ont tous connu un large succès international. Anatomie d’un instant a été consacré Livre de l’année 2009 par El Pais.

Mais Jusqu’où peut-on aller avec le projet de commettre un roman de fiction basé sur des faits réels, mais qu’un malicieux « hasard » a un peu provoqués ?

Acheter ce livre

Amazon

Acheter ce livre

arthur-galvane

 

Arthur Galvane, lecteur résolument éclectique, (romans, essais, guides société). Mon péché mignon ? Les romans historiques, les polars et la psycho…