Select Page

Le cinéma du désert … « Mount Terminus » – David Grand

Le cinéma du désert … « Mount Terminus » – David Grand

Mount Terminus : un promontoire rocheux aux confins du désert Mojave en Californie. À son sommet, une villa bâtie aux temps des conquêtes espagnoles dont les dédales regorgent de mystères. Délimitant la propriété, d’extraordinaires jardins à la végétation luxuriante. Au-delà, rien. Une plaine balayée par les vents qui se jette dans l’océan Pacifique.

C’est là, au tout début du XXe siècle, que viennent s’installer Jacob Rosenbloom et son jeune fils Bloom. Jacob, inventeur de génie, a conçu pour Thomas Edison le mécanisme du premier projecteur d’images en mouvement et le cinéma est né. Jacob est un homme riche, un inventeur génial. Mais ni l’argent ni l’exil ne peuvent éloigner la menace des hommes en noir qui l’ont pisté jusque-là. De leurs intentions, Bloom ne sait rien, lui qui grandit comme dans un rêve, entre les projecteurs de son père, les cahiers secrets d’un lointain propriétaire des lieux et les topiaires du jardin que Jacob persiste à sculpter à l’image de sa femme décédée (vous imaginez, des arbustes humanoïdes dans le désert…). Conscient du lourd secret qui ronge son père, Bloom attend en vain une confidence, un aveu. Puis débarque Simon, un frère dont il ignorait l’existence. Conquérant, flamboyant, entreprenant, Simon vient réclamer sa part d’héritage pour concrétiser son rêve : bâtir au pied du mont une cité du cinéma. Entraîné par la course folle de son frère, Bloom voit son univers se transformer. Du Mojave surgit ce qui sera un jour Hollywood.

Les deux frères sont le cœur du roman. Bloom, le fils légitime, témoin de la destruction silencieuse et résignée de son père, et Simon, le fils naturel, qui entre dans leur vie pour réclamer son dû et prendre bien plus encore.

Bloom, que l’on suit de l’enfance à l’âge adulte, est le centre de la focale mais aussi le témoin des bouleversements qui ont lieu autour de lui. Son parcours initiatique est jalonné de figures tutélaires au premier rang desquelles figure Roya, une étrange jeune fille sourde et muette, à la fois chœur et pythie. Elle est le témoin, l’oracle et le guide du héros. C’est par elle qu’une terrible histoire dans l’histoire sera révélée et que Joseph découvrira le créateur en lui.

Le jeune homme se construit tout au long du livre tout en affrontant la perte, le deuil et la trahison. Il tentera sans relâche d’échapper au fatum, sans y parvenir tout à fait, mais sans jamais s’y complaire.

David Grand est un architecte de la prose, qui crée d’élégants et mystérieux édifices et qui se cache dans la foule ébahie comme s’il n’y était pour rien.

Mount Terminus est un livre sombre, élégant et riche. La route est longue et sinueuse pour en voir la fin et l’écriture emphatique, inondée de références bibliques, ne facilite pas le voyage. David Grand est un architecte de la prose, qui crée d’élégants et mystérieux édifices et qui se cache dans la foule ébahie comme s’il n’y était pour rien. Tout, en surface, est lissé, maîtrisé et singulièrement drôle, dissimulant des profondeurs d’un tragique kafkaïen.  

Jonathan Lethem David Grand, auteur de deux romans avant Mount Terminus, a grandi à Los Angeles. Il vit à Brooklyn avec sa femme et leurs deux enfants. Mount Terminus a été largement acclamé à sa parution aux États-Unis.

C’est le premier roman de David Grand à paraître en français ; il a mis onze ans à l’écrire. Vous aimez le cinéma ? Alors, coup de cœur à prévoir !

Mount Terminus est un livre sombre, élégant et riche.

Acheter ce livre

Amazon

Acheter ce livre

Itunes

Christine Larrouy

Gérante de société de consulting, directrice de projets éditoriaux et événementiels dans le monde de l’art, de la culture et de l’économie, sculptrice. Aborde l’actualité du livre dans un choix de partage du point de vue subjectif que lui suggère le livre. Christine Larrouy, directrice de projets éditoriaux dans le monde de l’art, de la culture et de l’économie, sculptrice.