Select Page

Pour les nostalgiques d’Antoine Blondin…

Pour les nostalgiques d’Antoine Blondin…

Le 7 juin 1991, le journaliste et romancier Antoine Blondin disparaissait.

Antoine Blondin, ce romancier et journaliste à part, membre du mouvement littéraire des Hussards aux côtés de Roger Nimier, Jacques Laurent et Michel Déon et, bien sûr, éternellement associé au journal l’Equipe au sein duquel il a officié pendant vingt-sept éditions du Tour de France, avec des chroniques devenues aujourd’hui mythiques.

A l’occasion de cet anniversaire, des livres et un documentaire (qui sera diffusé pendant le Tour de France) rendront hommage à cette figure singulière aussi connu pour ses frasques dans le quartier de Saint-Germain-des-Près où il aimait (après quelques verres) improviser des parties de corrida urbaine avec les voitures que pour son style et son grand sens de la formule.

Pour en savoir plus, parce qu’il y beaucoup plus à savoir sur le mystérieux Antoine Blondin, lisez notamment la biographie que lui consacre Alain de Chantérac, Antoine Blondin, un paladin du XXe siècle, un livre retraçant l’histoire d’une amitié entre les deux hommes commencée à l’aube des années 1980. « Le problème avec la postérité, c’est qu’il faut mourir », disait Blondin. On n’aurait pas mieux dit, une fois encore…

 

La biographie que lui consacre Alain de Chantérac

Acheter ce livre

Amazon

Acheter ce livre

Lise Gallitre 

lise-gallitre1

Journaliste spécialisée dans la culture au sens large du terme.