Select Page

Quoi ?! Un nouveau livre de Georges Perec ?!!

Quoi ?! Un nouveau livre de Georges Perec ?!!

Parfois, le printemps n’est pas nécessairement une histoire de météo, vous imaginez le tableau ? Ne parler que de ce temps mi-figue mi-raisin, qui semble toutefois préférer le raisin automnal à la figue estivale, ce serait tout de même un brin lassant – certains s’en chargent fort bien, laissons-les faire.

C’est un livre, L’attentat de Sarajevo.

Non, le printemps, c’est aussi des belles et bonnes nouvelles, à l’instar de celle-ci : le premier roman de Georges Perec, refusé par tous les éditeurs en 1957, a été publié par les éditions du Seuil le 6 mai dernier. On le croyait perdu, mais non, le tapuscrit de ce tout premier livre écrit à 21 ans par l’auteur de La disparition, mentionné dans la correspondance de l’écrivain, était là, sommeillant, et désormais, c’est un livre, L’attentat de Sarajevo.

Le tout premier roman de son œuvre où il raconte, après une déception amoureuse personnelle, l’histoire d’un jeune homme errant au cœur de Belgrade et ses tentatives ratées pour séduire une certaine Mila, jeune femme déjà  engagée auprès d’un dénommé Branko…

En 1957, alors étudiant distrait en histoire, Georges Perec est encore un parfait inconnu, mais le désir d’écrire est déjà là, évident. Pendant l’été de cette même année, il part en voyage à Belgrade avec un petit groupe d’intellectuels et d’artistes yougoslaves. Un voyage qui a changé sa vie, comme il le racontera plus tard. En deux mois, après cette escale yougoslave, il rédigera alors le tout premier roman de son œuvre où il raconte, après une déception amoureuse personnelle, l’histoire d’un jeune homme errant au cœur de Belgrade et ses tentatives ratées pour séduire une certaine Mila, jeune femme déjà  engagée auprès d’un dénommé Branko… Le narrateur, manipulateur et désabusé, tentera alors de convaincre la belle Mila d’assassiner son mari. Au-delà de ce drame amoureux, l’intrigue est également un moyen, pour l’auteur de W ou le souvenir d’enfance,  de revenir sur l’attentat de Sarajevo et l’assassinat de  l’archiduc François-Ferdinand le 28 juin 1914, point de départ de la Première Guerre mondiale.

Un peu d’histoire personnelle, un peu d’Histoire collective, du réalisme et du cynisme, de l’amour et de l’humour, les ingrédients de l’inclassable recette Perec étaient déjà là, enfouis. Il fallait retrouver ce livre, c’est chose faite. Il faut maintenant le lire. C’est ça le vrai printemps.

Le premier roman de Georges Perec, refusé par tous les éditeurs en 1957, a été publié par les éditions du Seuil le 6 mai dernier.

Acheter ce livre

Amazon

Acheter ce livre

Itunes

Lise Gallitre 

lise-gallitre1

Journaliste spécialisée dans la culture au sens large du terme.