Select Page

« Les premières impressions » de Jean Hanff Korelitz

« Les premières impressions » de Jean Hanff Korelitz

« Les premières impressions » de Jean Hanff Korelitz, au Cherche midi (22sept16)

Qui sont nos proches en réalité ? Un thriller qui nous concerne toutes et tous…

Grace Reinhart Sachs, thérapeute spécialisée dans les relations de couple, mène l’existence dont elle a toujours rêvé. Son époux, Jonathan, est un onco-pédiatre sensible et leur fils Henry, 12 ans, un garçon studieux. Très investie dans le travail qu’elle effectue auprès de ses patients, Grace est sur le point de publier un essai dans lequel elle met les femmes en garde : elle leur enjoint de se fier à leur intuition dès la première rencontre, et ainsi d’éviter bien des déconvenues : « Il n’y a pas de victime, dit Grace. Écoutez, je suis thérapeute depuis quinze ans. J’ai maintes fois entendu les femmes décrire leurs premiers échanges avec leur compagnon et leurs premières impressions de lui. En les écoutant, je leur disais toujours : vous le saviez depuis le début. »
Mais elle-même, que sait-elle de son mari ? Peu à peu, Grace réalise que l’homme qu’elle pensait connaître parfaitement n’est peut-être pas celui qu’elle croyait… Son intuition l’aurait-elle trahie ?

À quelques semaines de la parution, Grace est assassinée et son mari disparaît. Les faits lourds de sens s’étaient pourtant peu à peu accumulés jusqu’à finir par égratigner les contours du joli petit nuage bleu. Son mari menait sa vie sans tenir compte d’elle, de son inquiétude. Les questions insidieuses commençaient à tarauder son esprit : où était Jonathan ? Pourquoi ne la rappelait-il pas pour lui dire qu’il allait bien ? Et comment osait-il disparaître d’une manière aussi inconsidérée ? Qu’était-elle censée dire à leur fils ? Y avait-il pensé ?
Peu à peu, cet inconnu si proche d’elle la terrifie…
Déjà elle savait que Jonathan était un véritable coureur de jupon, flambeur et dépensier. Elle était parfaitement consciente d’être méprisée : dès leur première discussion, pendant leur deuxième rendez-vous ou encore lorsqu’elle l’avait présenté à ses amis.

Mais elle a sciemment choisi de « dé-savoir » ce qu’elle savait. Elle a mis ses premières impressions et sa sensibilité sous le tapis. Elle s’est convaincue que ce qu’elle captait intuitivement de cet un homme, qu’elle connaissait depuis peu, n’était qu’une fausse impression, ce qu’elle refusait avec toute l’énergie de sa passion toute neuve. Elle remettait à plus tard d’écouter ce que son instinct lui hurlait, et d’attendre, pour le juger, d’apprendre à mieux le connaître.

Pourtant, Grace était psychothérapeute. Elle regardait cette autre femme vivre dans son corps, dans sa tête, comme une inconnue. Elle refusait de se rendre à l’évidence, préférant se bercer d’illusions pour ne pas voir sa belle romance réduite à une peau de chagrin. Mais comment rester aussi lucide avec soi-même qu’avec ses patients ? Comment garder suffisamment de distance pour adopter une attitude professionnelle envers ce qui nous touche personnellement ?

Brillamment construit, servi par la fluidité d’un style remarquable et par la finesse psychologique de son auteur, Les premières impressions est une plongée dans le chaos d’une vie réduite en cendres, un feu qui se consume et dévore lentement la moindre parcelle de tout ce qu’il touche. Implacable.

Jean Hanff Korelitz Née en 1961 à New York. Elle y vit avec son mari, le poète irlandais Paul Muldoon et leurs enfants. Elle est la fondatrice de Bookthewriter, un site qui s’adresse aux auteurs et aux groupes de lecteurs.

Brillamment construit, servi par la fluidité d’un style remarquable et par la finesse psychologique de son auteur, Les premières impressions est une plongée dans le chaos d’une vie réduite en cendres, un feu qui se consume et dévore lentement la moindre parcelle de tout ce qu’il touche. Un thriller implacable.

Acheter ce livre

Amazon

Acheter ce livre

Christine Larrouy

Christine Larrouy 

Directrice de projets éditoriaux dans le monde de l’art, de la culture et de l’économie, sculptrice.