Select Page

Prix Asie ACBD 2016 pour Chiisakobé de Minetaro Mochizuki

Prix Asie ACBD 2016 pour Chiisakobé de Minetaro Mochizuki

C’est le manga Chiisakobé de Minetaro Mochizuki qui décroche le Prix Asie  ACBD 2016, remis le 7 juillet 2016, lors de la Japan Expo. L’Association des journalistes et critiques de bande dessinée a désigné cette série drôle et touchante, au design fin et à la mise en scène brillante.

Publié par Le Lézard Noir, Chiisakobé met en scène un jeune charpentier qui reprend l’entreprise familiale de construction, suite au décès brutal de ses parents. Hirsute et taiseux, il va devoir se faire comprendre et respecter des employés, fournisseurs et clients, et se composer une nouvelle vie avec une amie d’enfance qui refait surface, ainsi que cinq gamins échappés d’un orphelinat.

C’est un manga adapté d’un roman de Shûgorô Yamamoto, roman dont l’action se déroulait durant la période Edo, et que l’auteur Minetaro Mochizuki a déplacé à l’époque contemporaine. Ce manga compte trois tomes à ce jour, sur les 4 prévus, publiés par Le Lézard Noir, maison d’édition fondée en 2004. Reconnues et récompensées au Japon, les œuvres de Minetarô Mochizuki ont eu un retentissement très limité en France.

L’auteur avait confié à Libération : « J’aimerais que Chiisakobé soit un tournant dans ma carrière. Quand vous travaillez pendant longtemps, l’idée que les gens se font de vous finit par se fixer et je voulais la faire évoluer. En termes graphiques, j’ai commencé à faire des dessins plus épurés. Si l’on regarde le trait de près, on voit apparaître des lignes inutiles. En sélectionnant, en choisissant d’éliminer certaines choses, je me suis aperçu que le rendu était plus clair et qu’on pouvait dessiner des choses puissantes même sans utiliser de « kôkasen » », (ces lignes d’effet souvent employées dans le manga pour figurer les émotions ou le mouvement).

Il succède à Poison City de Tetsuya Tsutsui, publié aux éditions Ki-oon

L’ACBD, pour Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée, a été créée en janvier 1984 afin de promouvoir l’information sur la bande dessinée dans les médias. Il succède à Poison City de Tetsuya Tsutsui, publié aux éditions Ki-oon, qui avait reçu le prix l’an passé.

Chiisakobé faisait face à 4 autres titres pour le trophée de l’ACBD :

  • Anguilles démoniaquesde Yusuke Ochiai et Yû Takada (Komikku)
  • Le Club des divorcésde Kazuo Kamimura (Kana)
  • Les Enfants de la baleined’Abi Umeda (Glénat)
  • Unlucky Young Mende Kamui Fujiwara et Eiji Ôtsuka (Ki-oon)

C’est un manga adapté d’un roman de Shûgorô Yamamoto, roman dont l’action se déroulait durant la période Edo, et que l’auteur Minetaro Mochizuki a déplacé à l’époque contemporaine.

Acheter ce livre

Amazon

Acheter ce livre

 

Emilie Bétaillouloux

Emilie Bétaillouloux