Select Page

Prix Femina 2016 « Le Garçon » de Marcus Malte

Prix Femina 2016 « Le Garçon » de Marcus Malte

« Le Garçon » de Marcus Malte, Zulma éditions (prix Femina 2016 et sélection prix Wepler)

Ce bijou littéraire est une invitation à une promenade au début du XXe siècle aux côtés d’un garçon sans nom…

Il n’a pas de nom. Il ne parle pas. Le garçon est un être quasi sauvage, né dans une contrée aride du sud de la France. Du monde, il ne connaît que sa mère et les alentours de leur cabane. A la mort de cette dernière, il érige, selon ses ultimes volontés, un grand bûcher pour sa crémation. Il ne parle pas, ne sait pas lire, vit selon son instinct, comme un animal. Après cette cérémonie, il sort de la forêt qui lui a servi de matrice, l’a nourri, aussi neuf qu’un nouveau-né.

Il se met alors en chemin : nous sommes en 1908.

Ce qu’il ne peut formuler par des mots, il l’exprime par des gestes des attitudes. Dans sa forêt, il était parfaitement autonome. Mais il devient, en fréquentant ses congénères, pour lui jusqu’alors une espèce inconnue, de plus en plus dépendant des autres, de la parole des autres. Cela commence par les habitants d’un hameau perdu, et Brabek, l’ogre des Carpates, philosophe et lutteur de foire.

Puis vient la découverte de l’amour oh combien charnel avec Emma, mélomane lumineuse, à la fois sœur, amante, mère. « C’est un temps où le garçon commence à entrevoir de quoi pourrait bien être, hélas, constituée l’existence : nombre de ravages et quelques ravissements. »

Puis la guerre, l’effroyable carnage, paroxysme de la folie des hommes et de ce que l’on nomme la civilisation. Le monde, SON monde est alors en plein bouleversement.

Itinéraire d’une âme neuve qui s’éveille à la conscience au gré du hasard et de quelques nécessités, ponctué des petits et grands soubresauts de l’Histoire, le Garçon est, à sa façon singulière, radical, drôle, grave.

Véritable épopée (qui s’étend de 1908 à 1938), fresque historique ou roman d’initiation ? Il y a sans doute un peu de tout cela, expertement tissés par une plume d’orfèvre ! Parce qu’il nous fait vivre l’amour au plus près. Parce qu’il nous fait supporter le pire également lorsque le jeune homme s’en va-t’en guerre (celle de 1914).

Avec Le garçon, vous tenez un récit protéiforme qui évolue à l’image de son héros, plein d’émotion, de tendresse, de révolte, de vacarme et de fureur.

Vous vous trouvez confronté à vos plus grandes peurs, à vos plus intenses passions primales. Cet ouvrage une magnifique ode à l’art et à l’amour. Apprécier chaque mot devient évidence, quintessence…

« Ce livre est une grande épopée, une histoire magnifique qui ressuscite le mythe de l’enfant sauvage qui parvient à la civilisation », a déclaré Mona Ozouf, présidente du prix Femina. « C’est un grand roman d’apprentissage, une allégorie de l’ensauvagement des hommes par la guerre », a-t-elle ajouté.

« Cette histoire d’enfant sauvage, (…) au style précieux, à la plume sobre mais si finement ciselée, a ce pouvoir de gagner le cœur de tous. » Camille, librairie Calligrammes, La Rochelle.

Marcus Malte est né en 1967 à la Seyne-sur-Mer. Il est l’auteur de plusieurs romans et recueils de nouvelles dont Garden of Love (récompensé par une dizaine de prix littéraires, notamment le Grand Prix des lectrices de Elle, catégorie policier).

C’est est un conteur doublé d’un écrivain exceptionnel. Sa qualité d’écriture est hors-norme. Avec Le garçon, il franchit une nouvelle étape dans sa carrière. Il y aura un avant et un après… Des leçons de vie procurées par un auteur qui ne nous fait pas la leçon pour autant.

Marcus MalteQue sa plume vous décrive des rencontres, vous plonge dans les horreurs de la guerre, vous évoque des scènes érotiques ou vous divertit par un texte un brin décalé, elle est somptueuse. Ce roman, qui vous touchera par l’ingénuité de son personnage tout autant que par la beauté et le carnage des émotions qu’il exhale, restera une lecture inoubliable. Vous serez profondément, vigoureusement marqué par sa lecture.

Ce roman, qui vous touchera par l’ingénuité de son personnage tout autant que par la beauté et le carnage des émotions qu’il exhale, restera une lecture inoubliable. Vous serez profondément, vigoureusement marqué par sa lecture…

Acheter ce livre

Amazon

Acheter ce livre

Itunes
Christine Larrouy

Christine Larrouy 

Directrice de projets éditoriaux dans le monde de l’art, de la culture et de l’économie, sculptrice.