Select Page

« Le progrès en crise » de Jean-Jacques Wunenburger chez Uppr éditions

« Le progrès en crise » de Jean-Jacques Wunenburger chez Uppr éditions

Qu’entend-on par progrès ?

Notre croyance au progrès est inséparable de la modernité : tout changement est supposé aller irréversiblement vers un mieux, même au prix de maux.

Qu’entend-on donc par progrès, d’où vient cette interprétation de l’Histoire ? De faits ou de théories philosophiques, voire de mythes religieux ?

Notre époque aime changer, innover, transformer, dépasser une limite jusqu’à participer avec jubilation à la « course au changement », ou à la course à l’innovation, célébrées par les slogans économiques, publicitaires voire politiques. Cette gamme de vocables positifs s’applique à des données quantitatives (« toujours plus ») comme qualitatives (« toujours mieux »), qui sont censées refléter une amélioration des choses. Nous sommes à la recherche des dernières améliorations techniques de transport, de soin, de formation, de communication, de divertissement, etc.

D’où l’adage « On n’arrête pas le progrès ».

Le présent est censé être meilleur que le passé et l’avenir est censé encore être meilleur que le présent. D’où vient cette idée de continuité et de progressivité continue d’une amélioration ? S’agit-il d’une amélioration désirée, voulue, produite intentionnellement ou plutôt d’un processus naturel, historique, spontané, automatique, qui englobe nos consciences, nos savoirs et nos pratiques ?

La croyance au progrès a atteint son apogée au siècle des Lumières qui donne à penser que l’humanité va se transformer par le développement des techniques et des sciences pour atteindre une rationalité et une liberté sans précédent, à même de conduire l’humanité vers un bonheur généralisé (projet de l’Encyclopédie). Dès ce moment, certaines voix dissonantes doutent cependant déjà de cet enthousiasme…

Des voix qui ont traversé les deux siècles qui nous séparent des Lumières. Cette vision optimiste est en crise de nos jours.

Quelle est la nature de cette crise et quels sont les arguments en présence dans le débat sur l’avenir du progrès ? Face à un évident désenchantement, que croire ? Mais aussi que faire ? Quelles seraient les attitudes éthiques permettant de faire face aux défis du futur ?

307 aProfesseur de philosophie générale aux Universités de Dijon et de Lyon 3, Jean-Jacques Wunenburger est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages sur les relations entre les images, l’imagination et l’imaginaire dans… En savoir plus sur Jean-Jacques Wunenburger >

 

La vision optimiste du progrès est en crise de nos jours.

Acheter ce livre

Amazon

Acheter ce livre

Christine Larrouy

Christine Larrouy 

Directrice de projets éditoriaux dans le monde de l’art, de la culture et de l’économie, sculptrice.