Select Page

« Rêver » avec Franck Thilliez, ça vous tente ?

« Rêver » avec Franck Thilliez, ça vous tente ?

« Rêver » avec Franck Thilliez, ça vous tente ? Fleuve noir

Attention ! Franck Thilliez a encore frappé !!!  Il nous livre ici une intrigue particulièrement tordue ! Tout y est fait pour nous déstabiliser, le tout sur un rythme qui va crescendo…

« Pour la plupart des gens, le rêve s’arrête au réveil. » Si ce n’étaient ses cicatrices et les photos étranges qui tapissent les murs de son bureau, on pourrait dire d’Abigaël qu’elle est une femme comme les autres. Si ce n’étaient ces moments où elle chute au pays des rêves, on pourrait jurer qu’Abigaël dit vrai. Abigaël a beau être cette psychologue qu’on s’arrache sur les affaires criminelles difficiles, sa maladie survient toujours comme une invitée non désirée. Une narcolepsie sévère qui la coupe du monde plusieurs fois par jour et l’emmène dans une dimension où le rêve empiète sur la réalité, fait d’imbrications, et où la vérité de la vie se confond avec ses reflets chimériques. Pour les distinguer l’un de l’autre, elle n’a pas trouvé mieux que la douleur. Et ce ne serait pas amusant s’il n’y avait pas d’autres problèmes psychologiques associés à cette maladie ! La structure de « Rever » épouse le propos : le lecteur devra rester attentif au timeline, avec une chronologie zigzagante qui oscille entre décembre 2014 et juin 2015.

Son métier, au sein de la section de recherche de la gendarmerie, exige pourtant toute son attention. Abigaël, malgré sa maladie, arrive malgré tout à mener de front à la fois son travail et l’éducation de sa fille adolescente, Léa.

Depuis un an, elle travaille sur une affaire d’enlèvement d’enfants. Un criminel qui semble particulièrement ingénieux et intelligents. Cette affaire requiert toutes les personnes et cerveaux possibles, car il devient urgent de résoudre cette affaire ! c’est alors qu’Abigaël est victime d’un accident, dont elle sort qu’avec quelques contusions, mais où son père et sa fille trouvent la mort… Mais par quel miracle a-t-on pu la retrouver à côté de la voiture, véritable compression de César, le visage à peine touché par quelques bris de verre ? Quel secret cachait son père qui tenait tant, ce matin de décembre, à s’exiler pour deux jours en famille ? Elle qui suait sang et eau sur cette affaire de disparitions va maintenant devoir mener l’enquête la plus cruciale de sa vie.

Dans cette enquête, il y a une proie et un prédateur : elle-même.

Livre rêver Un roman on ne peut plus labyrinthique, où la notion de temps est malmenée. Franck Thilliez croise les intrigues avec la dextérité qu’on lui connaît et se joue de la lucidité de son lecteur.

Avec Rêver, vous aller passer du rêve à la réalité, sans moyen de les distinguer l’un de l’autre, vous ne saurez plus que croire… Vous vous questionnez, vous doutez, comment distinguer le vrai du faux ? Mais surtout, ces affaires mêlées de kidnapping d’enfants et cet accident de voiture interpellent irrésistiblement : avec Franck Thilliez, vous êtes constamment sur la brèche.

Promis, Rêver va vous surprendre et vous glacer le sang avec cette histoire à cauchemarder debout !


Né à Annecy en 1973, Franck Thilliez, ancien ingénieur en nouvelles technologies, vit actuellement dans le Pas-de-Calais. Il est également l’auteur de Pandemia.

Entre deux aventures scientifiques et policières de ses héros récurrents, Franck Sharko et Lucie Henebelle, Franck Thilliez aime écrire des histoires qui nous emmènent de l’autre côté du miroir, en poussant toujours plus loin les limites de l’esprit humain. Et si ses personnages en viennent à douter de leur propre existence, soyez sûrs qu’il en sera de même pour vous.

Bonne lecture et bonnes nuits blanches !

Avec Rêver, Franck Thilliez va vous surprendre avec cette histoire à cauchemarder debout !

Acheter ce livre

Amazon

Acheter ce livre

Itunes

Christine Larrouy

Gérante de société de consulting, directrice de projets éditoriaux et événementiels dans le monde de l’art, de la culture et de l’économie, sculptrice. Aborde l’actualité du livre dans un choix de partage du point de vue subjectif que lui suggère le livre. Christine Larrouy, directrice de projets éditoriaux dans le monde de l’art, de la culture et de l’économie, sculptrice.