Select Page

« Romanesque » de Tonino Benacquista

« Romanesque » de Tonino Benacquista

« Romanesque » de Tonino Benacquista, chez Gallimard (Collection Blanche, août 2016)

Du romanesque au programme, à la scène comme à la ville !

Un couple de Français en cavale à travers les États-Unis se rend dans un théâtre, au risque de se faire arrêter, pour y voir jouer un classique : Les mariés malgré eux. Leur portrait est placardé partout. Quel forfait peuvent-ils bien avoir commis pour être recherchés de la sorte ? Comment, lorsqu’on est ennemi public n°1, peut-on prendre le risque de s’exposer ainsi ? Ce qui nous les rend par ailleurs immédiatement sympathiques… Ce soir, se joue la dernière de cette pièce classique anglaise qui conte une légende inspirée de faits réels, ultime chance pour nos fuyards !

La pièce raconte comment, au Moyen Âge, un braconnier et une glaneuse éperdument amoureux refusent de se soumettre aux lois de la communauté. Tout comme Tristan et Yseult, rien ne semble pouvoir arrêter leur idylle. Ils vivent heureux, loin du monde, se consacrant exclusivement l’un à l’autre. Leur passion, aussi forte que sereine, semble à l’épreuve du temps. Ce qui rend les villageois fous de jalousies. Un brin provocateur à cette obscure époque où la tradition punissait de mort tout comportement non conforme à l’usage.

Les deux amants finissent pas se marier, mais cette régularisation forcée ne leur épargnera pas la fatale sentence de leurs contemporains. Même le roi s’en mêle, puis Dieu, puis le Diable en personne ! La messe est dite, nos deux tourtereaux médiévaux ne feront pas le poids…

Malgré les mille ans qui les séparent, les amants, ceux qui jouent sur scène et ceux qui sont assis parmi les autres spectateurs, finissent par se confondre. Ils devront affronter tous les périls, traverser les continents et les siècles pour vivre enfin leur passion au grand jour.

« Romanesque » vous raconte la magnifique histoire d’un amour à l’épreuve de l’adversité. Un amour aussi fort qu’indestructible, tant du côté médiéval que contemporain. Les amants finissent par s’identifier les uns aux autres, jusqu’à se juxtaposer, s’intercaler. Qui des deux spectateurs en cavale ou des marginaux du XIIe siècle vit le plus intensément ?

Ce récit procure par ailleurs à Tonino Benacquista un excellent prétexte qu’il ne rate pas pour régler son compte à notre monde moderne « arrogant et péremptoire » : « Stupéfaits par l’odieuse logorrhée humaine, ils pénétrèrent dans des bibliothèques virtuelles et se perdirent dans des labyrinthes de discours où s’exprimaient l’homme politique comme le simple citoyen, l’intellectuel comme le vulgum pecus, le religieux comme le laïque, eux-mêmes commentés par des analystes, experts et observateurs, tous déterminés à faire sens, tous possédant le copyright de la vérité, tous persuadés d’être dotés d’une conscience, mais dépourvus du moindre doute. »

Tonino Benacquista déroule ici un roman d’aventures haletant et drôle qui interroge la manière dont se transmettent les légendes : l’essence même du romanesque !

Tonino Benacquista

Photo Catherine Hélie © Éditions Gallimard

Issu d’une famille d’émigrés italiens établie à Vitry-sur-Seine, le jeune Tonino Benacquista lit peu, et passe le plus clair de son temps libre devant des séries TV comme les Incorruptibles (il y fera largement référence dans Malavita).

Après avoir interrompu ses études de littérature et de cinéma, il enchaîne plusieurs petits métiers, qui se révèlent sources d’inspiration pour ses premiers romans, résolument noirs : accompagnateur de nuit aux Wagons-Lits (La Maldonne des sleepings, 1989), accrocheur de toiles dans une galerie d’art contemporain (Trois carrés rouges sur fond noir, 1990), ou parasite mondain (Les Morsures de l’aube, 1992).

Malgré les mille ans qui les séparent, les amants, ceux qui jouent sur scène et ceux qui sont assis parmi les autres spectateurs, finissent par se confondre. Ils devront affronter tous les périls, traverser les continents et les siècles pour vivre enfin leur passion au grand jour.

Acheter ce livre

Amazon

Acheter ce livre

Christine Larrouy

Christine Larrouy 

Directrice de projets éditoriaux dans le monde de l’art, de la culture et de l’économie, sculptrice.