Select Page

« Secret Wag – confessions d’une femme de footballeur », chez Hugo Sport

« Secret Wag – confessions d’une femme de footballeur », chez Hugo Sport

« Secret Wag – confessions d’une femme de footballeur », chez Hugo Sport (anonyme)

WAG : acronyme de Wives and Girlfriends, épouses et petites amies. Inventé en 2004, initialement à propos des compagnes des joueurs de l’équipe nationale de football d’Angleterre.

D’Irina Shayk (ex-Miss Ronaldo) à Yolanthe Cabau (Miss Sneijder), elles font tourner les têtes, valser les sacs à main de marque : bref, elles ont changé la face du football mondial.
Qui sont-elles vraiment ? Leurs motivations : le carré magique (amour, gloire, beauté, argent). Quelle est leur véritable quotidien auprès de leurs monstres sacrés de maris : leurs addictions, leurs carrières fulgurantes, leur folie des grandeurs et leurs zones d’ombre, leurs rêves et leurs cauchemars, les trahisons et les espoirs déçus, les tableaux de chasse et les coups de cœur, mais aussi leurs playlists, leurs techniques d’approche, leurs bonnes adresses et leurs shopping lists.

Manuela, une « Wag » de 39 ans, raconte dans Secret Wag le quotidien des petites amies et femmes de footballeurs. Un monde pas si rose que ça où l’on joue des talons aiguilles comme certains des crampons sur un tibia.

« Ancienne mannequin, petite amie de la ‘Premier League’, de la Serie A, de la Liga, de la Ligue1, bref, Wag Ballon d’or », ses révélations sont de nature à « faire imploser le football européen ». Car ce que Manuela consigne depuis des années dans ses cahiers n’a pas grand-chose à voir avec des considérations tactiques…

Le stage à Dubaï de l’équipe de son boy-friend du moment est l’occasion pour elle à la fois d’un dernier tour de piste avant de tirer sa révérence, d’une réflexion sur sa « carrière » et d’un ultime défi lancé à ses rivales. Car autour de Manuela s’affairent trois archétypes de Wags, « concurrentes et sans pitié dans la jungle de la séduction » : Coraline la nouvelle venue, « 25 ans, un corps de hardeuse », Gaia la « Witch Wag », sorcière sans foi ni loi « à la réputation atroce », et Tabatha la Wag historique, « aveugle, sourde, muette et amnésique tant elle a été trompée ».

Ce sont leurs portraits, à la fois drôles, touchants et vipérins, que dessine Manuela. Mais ce sont aussi, en filigrane, ceux de Franck, Karim, Samir, Didier, Thierry, Cristiano, Francesco.

Finie l’époque où ces dames, Pénélope de bancs de touche, devaient se contenter de décrotter les crampons de leur guerrier.

Victoria Beckham fut pionnière. Depuis sont apparues Shakira, Wag inattendue de Gérard Piqué, puis la sulfureuse Irina Shayk. Ludivine, elle, n’a pas hanté les abords des vestiaires. Elle a tout juste 14 ans quand elle rencontre « Bac ». Il a 19 ans. « Il est mon premier et dernier amour, dit-elle. Depuis notre rencontre, ma vie est un tourbillon. »

#Secret Wag, confessions d’une femme de footballeurs, c’est une plongée sans langue de bois (enfin presque) dans le quotidien très hot de Manuela, 39 ans.

Les bons coups, les mauvais, le rapport à l’argent, les séances shopping, les histoires de sexe derrière les murs des suites capitonnées des grands hôtels, elle raconte tout. Tout ce qui fut son quotidien durant une décennie, elle le raconte sous un nom d’emprunt, à l’instar du Footballeur masqué.

La tactique d’accroche du gros poisson :

« Tous ont des endroits fétiches, restaurants ou boîtes, suffit de se renseigner. Dans chaque ville de France ou d’Europe, tu as 2 ou 3 spots où tu es à peu près sûre de les trouver, surtout les soirs de match. Une fois sur place, pour se faire remarquer, c’est pas super-compliqué, y a un seul truc à bien maîtriser. Si c’est pour une nuit, tu t’habilles très sexy. Si c’est pour la vie, tu t’habilles très sexy aussi. Tout le travail se fait après, surtout si tu veux mettre la main dans son cerveau. Si tu le veux pour la vie, faut surtout pas lui montrer que tu as besoin de lui, et le tenir au maximum à distance. Même si t’en es raide dingue. Surtout si t’en es raide dingue. Jouer la carte du mystère. Comme pour tous les mecs en fait. ». Bon, ce n’est pas si compliqué en somme…

Et les atouts indispensables pour être une bonne Wag ?

1) Savoir vivre dans l’ombre de quelqu’un. Ne pas avoir d’ego, ou en tout cas être capable de le camoufler. Parce que Monsieur va prendre toute la place.
2) Être sexy pour faire face à la concurrence.
3) Avoir du caractère.
4) Être suffisamment maline pour aiguiller son mec dans ses choix.
« Si tu as tout ça, tu es bien. En revanche, on ne peut pas dire qu’il y a un prototype de Wag. »

#SecretWag, confessions d’une femme de footballeurs, Hugo Sport, 16,50€

#Secret Wag, confessions d’une femme de footballeurs est une plongée sans langue de bois (enfin presque) dans le quotidien très hot de Manuela, 39 ans

Acheter ce livre

Amazon

Acheter ce livre

Christine Larrouy

Gérante de société de consulting, directrice de projets éditoriaux et événementiels dans le monde de l’art, de la culture et de l’économie, sculptrice. Aborde l’actualité du livre dans un choix de partage du point de vue subjectif que lui suggère le livre. Christine Larrouy, directrice de projets éditoriaux dans le monde de l’art, de la culture et de l’économie, sculptrice.