Select Page

« La temeraire » de Marine Westphal, chez Stock

« La temeraire » de Marine Westphal, chez Stock

Un texte bouleversant qui embrasse la maladie dans une danse grave et généreuse.

« Pour le rendez-vous elle avait colorié sa bouche de coquelicot en tube, poudré ses pommettes, la totale. Elle apprendra que son rouge avait bavé sur ses incisives, ravageant son sourire un brin carnassier. Bartolomeo avait trouvé Sali jolie quoiqu’un peu ridicule, elle avait quelque chose d’une tasse de porcelaine mal rangée, au bord de la chute, en détresse. » Sali, Bartolomeo. Un amour qui dure depuis trente ans. Mais un grain de sable enraye tout : sur les sentiers des Pyrénées, Bartolomeo est victime d’un AVC. Comment l’accompagner ? Comment croire à l’avenir ? »

Contre laccident fatal, il reste un seul ressort : la volonté dune femme, qui décide de réenchanter les derniers instants de son mari. La téméraire est de ces livres qui s’imposent sans réserve à ses lecteurs.

 Marine Westphal y parle de mort bien sûr, mais pas n’importe laquelle, inéluctable comme les autres, mais dont on sait quand elle va surgir d’un moment à l’autre. Celle à laquelle on est obligé de penser chaque jour : « Il est une chose plus pénible encore que d’apprendre la mort d’un être aimé, c’est de l’attendre. »

Lomeo, ainsi que ses proches le surnomment tendrement, est maintenu en vie, coûte que coûte. Malgré l’issue fatale d’autant redoutée qu’on sait, qu’on sent au fond de soi, qu’elle est souhaitable, ou tout au moins souhaitée par Lomeo.

©lalsace.fr

Marine Westphal est infirmière. Elle connaît les conséquences d’un tel accident vasculaire et ses tragiques répercussions sur l’entourage. Aucun n’est épargné, ni conjoint, ni enfants. La vie bascule pour tous dans le chaos. Tous sont frappés par cette mort imminente, même si un seul, et l’on sait d’avance qui sera la victime, n’en sortira pas. Mais les autres, les survivants, peut-on être certain qu’ils en sortiront indemnes ?

Au milieu de ce désastre se dresse La téméraire, celle qui tentera le tout pour le tout, au-delà de l’absurde, au-delà de l’espoir le plus fou. « Car elle avait un but, un incroyable objectif qui mobilisait toutes ses pensées, toutes ses forces : ne pas le laisser crever là, lui qui aimait tant l’impolitesse du vent et les grands espaces. »

Au milieu de ce désastre se dresse La téméraire, celle qui tentera le tout pour le tout, au-delà de l’absurde, au-delà de l’espoir le plus fou.

Acheter ce livre

Amazon

Acheter ce livre

photo heloise paris 1

Heloise Paris. Contrairement à ce que mon patronyme laisserait supposer, je suis née en Haute Provence, et serais plutôt Manon des Sources que Gavroche !