Select Page

« Elle voulait juste marcher tout droit » de Sarah Barukh chez Albin Michel

« Elle voulait juste marcher tout droit » de Sarah Barukh chez Albin Michel

L’histoire d’une petite fille qui bascule brutalement de l’enfance à l’âge adulte à huit ans…

La vie d’Alice est pour le moins chaotique. Refugiée dans une ferme située en zone libre pendant presque toute la durée de la Seconde Guerre mondiale, elle passe ses nuits à rêver de sa maman.

  1. La guerre est finie depuis quelques mois lorsqu’Alice, huit ans, rencontre pour la première fois sa mère. Après des années à vivre cachée dans une ferme auprès de sa nourrice, la petite fille doit tout quitter pour suivre cette femme dont elle ne sait rien et qui lui fait peur, avec son tatouage énigmatique sur le bras. Cette inconnue maigre et triste au destin brisé n’est pas vraiment la maman dont elle avait rêvé…

C’est le début d’un long voyage : de Paris où mère et fille s’installent dans le marais chez Monsieur Marcel, propriétaire d’un atelier de confection, à New York quelques années plus tard pour y rejoindre son père, Alice va découvrir le secret de sa propre histoire, et quitter à jamais le monde de l’enfance.

Un voyage qui ressemble à un rite de passage de l’enfance à l’âge adulte : comment trouver son chemin dans ce monde inconnu et incompréhensible dévasté par la guerre ?

La rencontre avec son oncle Vadim, un photographe traumatisé par la guerre d’Espagne, va adoucir cette odyssée tumultueuse. Auprès de lui, elle se sent en sécurité. Et de son côté, elle redonne gout à la vie à cet homme dévoré par une histoire d’amour impossible.

Avec une sensibilité infinie, Sarah Barukh exprime les sentiments et les émotions d’une enfant prise dans la tourmente de l’Histoire. Et l’aventure peut s’avérer périlleuse ; il est loin d’être évident de trouver le ton juste, le mot adapté, ni trop faussement naïf, car cette petite Alice, bien qu’âgée de seulement huit ans, se révèle un être d’une profondeur inhabituelle, 250 - a - elle voulait juste cc capucine baillyet oh combien sensible ! Son âme innocente, mais non dupe du monde dans lequel elle s’apprête à grandir malgré tout, nous donne envie de la suivre jusqu’au bout du monde…

©capucinebailly

Un premier roman magistral.

 Sarah Barukh a 35 ans, habite à Paris et travaille dans la communication. Elle a créé sa propre entreprise.

Elle voulait juste marcher tout droit est son premier roman.

Un voyage qui ressemble à un rite de passage de l’enfance à l’âge adulte : comment trouver son chemin dans ce monde inconnu et incompréhensible dévasté par la guerre ?

Acheter ce livre

Amazon

Acheter ce livre

img037

Léa Félix, passionnée de littérature : nouveautés et classiques, fictions, essais, BD, SF. J’aime les animaux, leurs écosystèmes, bref tout ce qui concerne l’avenir de notre planète. J’adore également sortir avec mes amis et, baroudeuse à mes heures, je voyage pour rencontrer les gens.